Après des années de recherche, trois Japonais ont mis au point un robot dont les expressions imitent le visage d’un enfant. Il est capable de reproduire des émotions humaines.

Si les robots de Boston Dynamics vous faisaient peur, attendez de voir Affetto en action. Développé par des chercheurs de l’université d’Osaka, au Japon, ce robot-tête repéré par TechCrunch va hanter vos nuits – ou presque.

Dans une vidéo postée sur YouTube le jeudi 15 novembre, on voit Affetto « ressentir » des émotions successives : la joie, la surprise, la curiosité, et bien d’autres encore.

Pour reproduire ces émotions, Affetto utilise son nez, sa bouche et ses yeux, et il peut bouger la tête dans plusieurs sens. Le résultat est plutôt très réaliste.

Une « V2 » du robot Affetto plus réaliste

Sur le site de l’université d’Osaka, les trois chercheurs qui ont développé le robot expliquent avoir eu quelques difficultés à obtenir un tel résultat. L’un d’entre eux raconte : « Les déformations de surface sont un problème majeur dans le contrôle de visages androïdes ». « Les mouvements de la peau de leur visage génèrent de l’instabilité, et cela pose un gros soucis avec le logiciel, auquel nous avons du faire face. Nous avons du penser à une meilleure façon de mesurer et contrôler [ces mouvements] », explique Minoru Asada.

Les chercheurs ont développé une méthode pour « identifier et évaluer quantitativement les mouvements faciaux » d’Affetto. Pour ce faire, ils ont identifié 116 points sur le visage du robot, et mesuré leur écart à chaque nouvelle expression faciale. L’écart a été gommé lorsque c’était nécessaire.

Une première version d’Affetto avait été rendue publique en 2011 (on la voit ci-dessous en vidéo), mais grâce à ces nouveaux travaux, l’enfant-robot a bien évolué, et ses émotions sont plus subtiles.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.