Uber a perdu son trône de startup la mieux valorisée au monde, ce 26 octobre 2018. C'est une startup chinoise nommée Bytedance, qui s'en empare avec une valorisation de 75 milliards de dollars. Et pourtant, il y a fort à parier que vous ne connaissez pas ses applications.

La startup chinoise Bytedance va recevoir un investissement de 3 milliards de dollars, d’après Bloomberg. Cette levée de fonds permet à l’entreprise créatrice d’applications mobiles de dépasser les 75 milliards de dollars de valorisation et d’ainsi détrôner Uber et ses 72 milliards de dollars.

Si son nom est inconnu du grand public en Europe, de nombreux Chinois utilisent Toutiao, tandis qu’en Europe Tik Tok s’impose sur le marché. Deux applications éditées par Bytedance.

Jinri Toutiao, le flux d’information captivant

Page d’accueil de Toutiao, capture d’écran du 26 octobre 2018 à 12h42 // Source : Toutiao

Zheng Yimming a lancé en 2012, à 29 ans, un agrégateur d’information nommé Jinri Toutiao. Dérivé du chinois « les titres du jour », l’application propose un fil personnalisé de recommandations de contenu (dont plus de 50 % de vidéo). Son système vise juste, puisqu’en janvier, elle affichait 74 minutes d’utilisation par utilisateur par jour. Bien plus que Facebook ou que WeChat, la messagerie-réseau social chinoise. Toutaio revendique plus de 120 millions d’utilisateurs, dont 10 millions à l’étranger, mais elle n’est pas encore arrivée en Europe.

Tik Tok, le karaoké pour conquérir l’Occident

Les vidéos de danse avec les doigts sont très populaires sur TikTok. // Source : Youtube

La startup dépose ses valises en Europe et aux États-Unis grâce à une autre application, Douyin, renommée Tik Tok pour le marché occidental. L’application propose d’enregistrer des vidéos courtes en karaoké, et est très prisée par les adolescents. Lancée en 2016, elle visait à reprendre la vague crée par Vine — désormais fermé –, application suivie par une app similaire, Musical.ly.

En 2017, Douyin a racheté son concurrent américain pour 800 millions de dollars. Les deux applications attirent aujourd’hui plus de 500 millions d’utilisateurs à elles deux. Le Parisien relevait que Tik Tok est plus populaire que Facebook chez les collégiens en France. 2,5 millions de Français l’ont téléchargé, et Tik Tok s’est glissé en tête du classement des téléchargements sur l’App store d’Apple sur les six premiers mois de 2018.

Le siège social de ByteDance, qui pourrait avoir bientôt besoin de s’étendre vu son succès. // Source : ByteDance

Prochaine étape : dégager un bénéfice

Si l’on parle encore de startup pour désigner ce géant chinois, c’est parce que l’entreprise n’a pour l’instant pas dégagé de bénéfice, et cherche encore son modèle économique. Avec des chiffres d’audience si élevés auprès de populations particulièrement visées par les publicitaires, nul doute qu’elle y parviendra. D’après Bloomberg, l’entreprise a récolté 2,5 milliards de dollars de revenus l’an dernier et anticipait un exercice 2018 à 7,2 milliards de dollars.

Alors qu’elle a réussi à se passer de l’influence des géants Ali Baba et Tencent, Bytedance pourrait être limitée par le gouvernement chinois. En avril 2018, les régulateurs avaient bloqué l’application Toutiao pendant trois semaines. Ils avaient également fermé Neihan Duanzi, un service qui a participé à la renommée de Toutiao et permettait de partager des blagues, vidéos et sketches en tous genres.

Partager sur les réseaux sociaux