Paul Allen est décédé le lundi 15 octobre 2018. Cofondateur de Microsoft avec Bill Gates, l'Américain a au fil des ans diversifié ses activités, de la philanthropie aux activités spatiales, en passant par la science et le sport. Retour sur sa vie en dix dates-clés.

Paul Allen s’est donc éteint le lundi 15 octobre 2018, à l’âge de 65 ans. Bien que moins célèbre que son compère Bill Gates, avec qui il a co-fondé Microsoft dans les années 70, une société devenue aujourd’hui l’une des plus grosses entreprises informatiques du monde, l’Américain a laissé derrière lui de multiples projets reflétant ses centres d’intérêt. C’est la maladie qui l’a terrassé.

1953 : né dans la même ville que Bill Gates

Pau Gardner Allen voit le jour à Seattle, le 21 janvier 1953. C’est dans cette ville que, que quelques années plus tard, il rencontre un certain William Henry Gates III, dit Bill Gates. Ils expriment la même passion pour l’informatique et profitent des terminaux de leur établissement scolaire pour apprendre la programmation et ainsi développer leurs connaissances.

seattle
Vue sur Seattle. // Source : Howard Ignatius

1975 : Microsoft voit le jour

À tout juste 22 ans, Paul Allen cofonde avec Bill Gates « Micro-Soft », société qui sera par la suite renommée en Microsoft. Leur premier fait d’armes est la conception d’Altair BASIC, un interpréteur de ce langage de programmation. Mais c’est surtout l’acquisition de QDOS / 86-DOS qui marque un tournant. Celui-ci sert de fondation à MS-DOS, un système d’exploitation qui sera licencié à IBM pour équiper son IBM PC.

1982 : la maladie apparaît

Alors qu’il n’a que 29 ans, Paul Allen se fait diagnostiquer un lymphome de Hodgkin, un type de cancer qui attaque le système lymphatique (qui aide à la protection du corps contre les maladies et les infections et constitue la partie essentielle du système immunitaire). Il subit une radiothérapie et une transplantation de moelle. Il démissionne de son poste de directeur technique de Microsoft l’année suivante.

1986 : fondation de Vulcan Ventures

Libéré de certaines de ses obligations chez Microsoft, et désormais immensément riche, Paul Allen fonde sa sa société d’investissement Vulcan Ventures, qui possède ou figure au capital de grands noms des industries culturelle, médiatique et high tech. On peut citer sa société de production cinématographique ou sa participation à Alibaba, DreamWorks ou encore Magic Leap.

Vulcan
Vulcan

1992 : Achat d’une île

Devenu milliardaire grâce à Microsoft (sa fortune était évaluée à 21,7 milliards de dollars le 6 mars 2018), Paul Allen a su se faire plaisir de temps en temps. Parmi ses folies, on peut retenir la possession de deux yachts et d’un navire océanographique, de deux équipes de sport américaines (dans le basket et le football US) mais surtout l’achat d’une île au large de l’État de Washington.

Achetée en 1992 pour 8 millions de dollars, elle a été revendue en 2013 pour la même somme.

2000 : fin de l’aventure Microsoft

Une page se tourne le 9 novembre 2000. Après avoir abandonné la direction technique de Microsoft 17 ans plus tôt, Paul Allen quitte le conseil d’administration. Cependant, il était alors annoncé qu’il allait continuer à avoir un rôle de « conseiller sénior en stratégie ». Il a également conservé de très nombreuses actions du groupe : début 2014, il en détenait environ 100 millions.

2004 : récipiendaire de l’Ansari X Prize

En 1996 est créé un prix pour récompenser la toute première structure non gouvernementale qui lancera dans l’espace un véhicule spatial habité. C’est en 2004 qu’il sera remporté grâce au vaisseau expérimental SpaceShipOne. Or derrière ce projet, on retrouve justement Paul Allen, qui a cofondé et cofinancé la société Mojave Aerospace Ventures, conceptrice du SpaceShipOne.

Paul Allen et son compère Burt Rutan reçoivent alors un chèque de 10 millions de dollars pour cette prouesse.

Ansari_X-Prize
Paul Allen, troisième en partant de la droite, lors de la remise du prix. // Source : Kbh3rd

2009 : la maladie revient

Il est diagnostiqué atteint d’un lymphome non-hodgkinien en 2009, pour lequel il est traité. Cette maladie, explique l’Institut national du cancer, diffère « par l’apparence de ses cellules quand elles sont examinées au microscope, leur mode de développement et leur impact sur l’organisme ». Hélas, il est annoncé début octobre 2018 que la maladie a fait son retour. C’est elle qui le terrassera.

2010 : le philanthrope

N’ayant aucun enfant, Paul Allen décide en 2010 de rejoindre l’initiative The Giving Pledge, lancée un an auparavant pas Bill Gates et Warren Buffett. Il s’agit, pour les membres de ce projet, de s’engager à donner au moins la moitié de leur fortune à des œuvres caritatives. Avant cette date, l’intéressé avait toutefois mené plusieurs actions philanthropiques dans l’éducation, la science ou bien l’environnement.

2011 : rêve spatial

Comme plusieurs autres milliardaires, à l’image de Jeff Bezos, Elon Musk ou Richard Branson, Paul Allen a aussi eu une passion pour l’espace. Il fonde en conséquence la société Stratolaunch Systems en 2011, qui propose un avion de lanceur de fusées. Des tests de roulage ont débuté en 2018 et le groupe ambitionne désormais de se doter d’une flotte complète de vaisseaux pour des missions variées.

Stratolaunch
L’avion de Stratolaunch. // Source : Stratolaunch Systems Corp

Partager sur les réseaux sociaux