Le prix importe peu. Selon un analyste, l'iPhone XS Max a la préférence des premiers acquéreurs de la nouvelle gamme d'Apple.

Qui se vend le mieux entre l’iPhone XS et l’iPhone XS Max ? Les premières tendances, précisées par l’analyste spécialiste Ming-Chi Kuo dans une note obtenue par MacRumors le 24 septembre 2018, donnent le plus gros — et le plus cher — des deux gagnant. Et avec une marge assez significative : l’intéressé évoque une demande «  plus importante qu’attendue » et entre trois à quatre fois supérieure à celle du XS. 

Il précise que le modèle équipé d’un espace de stockage de 256 Go, vendu 1 429 euros chez nous, est le plus populaire de tous. Le 512 Go, proposé à 1 659 euros, serait le plus sujet à une grosse rupture de stock, Samsung étant le seul partenaire à pouvoir fournir certains composants clefs. Du côté des coloris, l’argent semble en retrait face au gris sidéral et à l’or.

iPhone X versus iPhone XS Max // Source : Ulrich Rozier pour Numerama

L’iPhone XS Max en tête des ventes

Peut-on vraiment être surpris par ces premières indiscrétions ? Oui et non. Après tout, l’iPhone XS Max ne coûte que 100 euros de plus que l’iPhone XS, tout en représentant la vraie nouveauté du haut gamme en 2018. Trop proche du X, le XS paie le manque de nouveautés, celles qui seraient du genre à pousser les utilisateurs à changer leur modèle de l’an dernier. Ming-Chi Kuo promet en tout cas un brillant avenir au XS Max, en raison de l’appétence des marchés asiatiques pour les téléphones de grande taille et à l’approche des fêtes de fin d’année.

Aux États-Unis, durant Q2 2018, l’iPhone le plus vendu était le 8 Plus selon les chiffres de Consumer Intelligence Research Partners publiés en juillet.

En parallèle, l’Apple Watch Series 4 rencontrerait aussi un fort succès commercial, à tel point que le cabinet TS International Securities a révisé ses prévisions 2018 à la hausse. Désormais, il s’attend à ce qu’entre 18,5 et 19,5 millions de montres soient vendues sur l’année, contre 18 avant le lancement de la nouvelle génération.

Partager sur les réseaux sociaux