L'app de rencontre a déployé mondialement l'option Top Picks, qui propose une sélection des profils qui pourraient le plus vous convenir. Et vous permet au passage de lutter contre la déprimante frénésie du « swipe »... si vous acceptez de payer.

Celles et ceux qui ont déjà utilisé l’application de rencontre sont familiers du problème. Vous lancez Tinder, une carte s’affiche, vous la faites glisser vers la gauche, une autre s’affiche, vous swipez à nouveau, une autre s’affiche…

Si l’on ne connaît pas les statistiques de tendinite du pouce liées à une utilisation trop intense de la fonction « glisser » de Tinder, on sait que cette interface encourage le défilement frénétique de nombreux profils, parfois sans prendre le temps de s’y arrêter.

Pour pallier cette tendance, l’application de rencontres a lancé Top Picks, une option disponible dans sa version payante, qui change complètement le fonctionnement de Tinder. Après une phase de tests cet été, Top Picks est à présent déployé dans le monde entier, dont la France pour les abonnés Tinder Gold, a annoncé Tinder le 11 septembre 2018.

L’option Top Picks de Tinder // Source : Tinder

Lutter contre l’abondance de choix

Dans ce nouvel onglet, l’app affiche plusieurs profils sur la même page pour « mettre en valeur ceux qui mériteraient le plus d’être matchés  par vous », explique l’entreprise dans un communiqué de presse. Cette page se rafraîchit avec des nouveaux profils toutes les 24 heures. Les portraits sont présentés dans des catégories énigmatiques, comme « créative », « docteure » ou « aventurière ».

Tinder ne précise pas selon quels critères ces profils sont mis en avant, mais l’application dispose de votre historique de « likes », et propose donc probablement des profils en fonction de vos goûts, ainsi que des personnes qui vous ont déjà « likées ».

Une tendance à swiper en pilote automatique

L’ajout de cette nouvelle option est toutefois symbolique de la manière dont la majorité des utilisateurs de Tinder manient l’application ; en mode « pilote automatique », souvent sans parvenir à s’arrêter dans ce mouvement de « swipe » aussi fluide qu’infini. Caractéristique de la Fear of Missing Out (Fomo) théorisée au début des années 2010, ce phénomène montre une incapacité à se satisfaire de ce que l’on a sous les yeux, et à toujours imaginer que « le prochain profil sera encore mieux que le précédent ».

En somme, vous devrez payer pour obtenir une expérience utilisateur plus agréable et échapper à la spirale infernale encouragée par l’interface de l’application gratuite. Évidemment, Tinder a pensé à tout pour maximiser ses gains : si vous voulez « plus de Top Picks », vous pourrez payer en plus de l’abonnement Tinder Gold, « n’importe quand  », pour voir encore plus de profils.

Tinder propose deux options payantes à ses utilisateurs :

  • Tinder Plus : des likes illimités, revenir en arrière si vous avez swipé du mauvais côté, etc
  • Tinder Gold :  Tinder Plus + la possibilité de voir qui vous a liké + Top Picks

Selon TechCrunch, Tinder aurait plus de 3 millions d’utilisateurs payants.

Partager sur les réseaux sociaux