La startup chinoise NIO a besoin de liquidés et souhaite lever des fonds par la bourse. Une stratégie dont ne veut plus Tesla.

Tesla ne veut plus entendre parler de la bourse. Depuis le 7 août 2018, date à laquelle Elon Musk a annoncé l’ambition de retirer Tesla des marchés spéculatifs, il ne fait plus aucun doute : le constructeur automobile tient à adopter une nouvelle stratégie financière avec l’appui d’un fonds souverain saoudien. Mais, selon toute vraisemblance, la concurrence n’emboîtera pas le pas.

Ainsi, selon les informations d’Electrek publiées le 14 août 2018, NIO, start-up chinoise qui a déjà de beaux faits d’armes à son actif (un record au Nürburgring et le lancement d’un SUV sur le marché local), a prévu de plonger dans le grand bain boursier de New York avec l’objectif de lever 1,8 milliard de dollars. Comme Tesla, NIO a un grand besoin d’argent. Contrairement à Tesla, il veut obtenir du cash le plus rapidement possible.

NIO EP9

Des lourdes pertes

NIO, financé par Baidu et Tencent, vit actuellement la même chose que Tesla : son produit de masse se vend, mais est loin d’être rentable. Par conséquent, il y a du rouge partout dans ses bilans financiers : une perte de plus de 750 millions de dollars l’année dernière et déjà 500 millions de dollars envolés sur les six premiers mois de l’exercice en cours (pour un chiffre d’affaires de seulement 7 millions de dollars). L’entreprise n’aurait plus suffisamment de liquidités en réserve pour absorber les futurs résultats négatifs, d’où cette urgence boursière que refuse désormais Tesla.

Une fois qu’il se sera refait une santé économique, NIO entend commercialiser une nouvelle voiture (un mini-SUV vendu sous la barre des 30 000 dollars), développer sa propre capacité de production (aujourd’hui, il est partenaire avec JAC pour l’assemblage du ES8) ou encore accentuer la R&D. Pour le moment, une percée en Occident ne semble pas à l’ordre du jour. Cela constituerait pourtant un bel argument à brandir pour convaincre les investisseurs.

Crédit photo de la une : NIO

Partager sur les réseaux sociaux