Les alarmes de maison permettent d'assurer une certaine tranquillité lors de vacances. Avec différents types de technologies embarqués, la communication entre les objets connectés est simplifiée. Quelles sont les différentes options proposées par les fournisseurs d'alarmes ?

Pour répondre au mieux aux attentes des utilisateurs, les systèmes d’alarme domotique sont de plus en plus connectés, comme votre smartphone ou votre assistant vocal, qui ont popularisé des interfaces claires et tout le temps disponibles. Si vous décidez de vous équiper, le site CFP Sécurité propose une vaste gamme de produits. Mais avant cela, il faut savoir à quoi correspondent les différents éléments liées à la sécurité d’un logement.

Quels matériels et pour quels usages ?

Terminé les systèmes d’alarme obsolètes, reliés par des fils, avec une interface dépassée. L’émergence de la domotique grand public a fait naître des systèmes qui communiquent entre eux mais aussi avec vous, sans fil. Malgré une simplicité apparente, il existe différents types d’alarmes et détecteurs, que vous pouvez ajouter les unes après les autres à votre installation, car elles reposent sur la même base, dans un écosystème évolutif.

Petit tour d’horizon.

  • La centrale d’alarme. Essentielle pour faire communiquer vos détecteurs entre eux, elle joue le rôle du chef d’orchestre de votre installation sécurité. Ces centrales peuvent maintenant être connectées aux réseaux Wi-Fi ou mobile, permettant une communication à distance avec elles.
  • Les dispositifs anti-intrusion. Divers et variés, ces dispositifs peuvent être des détecteurs de mouvement, d’ouverture, de bris de vitre, de choc, etc. Ici le but est de détecter une intrusion non souhaitée. Et si vous avez un chat ou un chien, sachez que de nombreux détecteurs savent les reconnaître, et ne pas s’activer à leur passage.
  • La télésurveillance et la vidéosurveillance, à ne pas confondre. La première se contente de filmer un espace. Les enregistrements sont visionnables en direct ou en différé, selon la capacité de stockage de votre dispositif.  La seconde est reliée à un service de sécurité : lorsqu’un mouvement est détecté, un agent vérifie les images et peut donner l’alerte aux autorités compétentes si l’intrusion est avérée.
  • Enfin, des détecteurs pour votre sécurité : pour les incendies, les fuites de gaz ou  les chutes dans une piscine. Ici, ce n’est pas la sécurité de votre logement qui est visée, mais la vôtre et celle de vos proches.

Avec ces différents dispositifs, chaque type de logement peut se voir attribuer une sécurité adaptée. Selon les différentes ouvertures vers l’extérieur, la disposition de votre intérieur ou extérieur.

Le tout connecté pour mieux protéger

Désormais, le grand manitou de votre sécurité, c’est vous. Les systèmes d’alarme que vous installez peuvent être contrôlés par votre smartphone, pour une sécurité adaptée à chaque moment de votre vie. Que vous soyez en vacances ou au travail, de nombreux fournisseurs d’alarmes permettent un suivi en temps réel de la situation de votre domicile, à distance. Vous pourrez même désactiver et réactiver celles-ci à distance. Pratique quand votre voisin vient arroser vos plantes.

Différents types de connexion pour votre alarme sont possibles :

  • Le GSM : avec une puce dédiée, c’est l’un des systèmes les plus sûrs. Il ne dépend pas de votre connexion internet, mais du réseau mobile. Certaines alarmes peuvent même avertir d’un brouillage des ondes, qui peut être synonyme d’intrusion. Ajoutées à cela, elles peuvent aussi être connectées à internet pour faciliter le contrôle par une application mobile.
  • La connexion IP ou RTC : ces deux systèmes sont connectés directement à votre box ou à votre ligne téléphonique. Ils dépendent donc de votre connexion internet et de son bon fonctionnement. Une coupure d’électricité ou d’internet et votre logement peut être à découvert.

En plus de vous prévenir lors d’une intrusion, un système d’alarme va aussi pouvoir faire effet dans les phases précédant un cambriolage : le repérage et la tentative d’intrusion. Un système d’alarme aura tendance à dissuader ceux qui souhaitent pénétrer un logement par effraction. Mais cela reste l’alarme sonore qui semble la plus efficace : lorsque celle-ci sonne et surprend un cambrioleur, elle diminue le risque de vol à hauteur de 58 %, selon les chiffres de l’INHESJ.

Qu’importe votre type de logement, il y aura toujours un système d’alarme pouvant répondre au mieux aux caractéristiques de celui-ci. Et avec des appareils de plus en plus connectés, ces alarmes répondent mieux aux problèmes quotidiens des utilisateurs.

Partager sur les réseaux sociaux