Google n'est pas le seul géant de la tech à développer une solution technique capable de tenir une conversation avec un humain. Microsoft a montré que cette technologie est aussi dans ses cordes, avec la démonstration impliquant un chatbot chinois.

Lors de la conférence I/O qui a eu lieu début mai, Google a fait sensation avec Duplex, son agent conversationnel qui est capable de prendre un rendez-vous par téléphone en tenant une véritable discussion avec un humain au bout du fil (même si les conditions de la démonstration interrogent et laissent à penser que la démonstration a été, au mois en partie, mise en scène).

Une démonstration qui a visiblement convaincu Microsoft de prouver à son tour que sa technologie peut aussi tenir une conversation avec un humain sans que celui-ci ne se rende compte qu’il parle à une machine (en France, ça ne serait pas possible car Google Duplex devra dire qu’il n’est pas un humain et, le cas échéant, prévenir au préalable son interlocuteur que l’échange est enregistré).

Le chatbot Xiaoice prend la parole

En effet, comme le pointe The Verge, Microsoft a démontré la capacité de son agent conversationnel lors d’un évènement à Londres. Ici, c’est Xiaoice, un chatbot destiné au marché chinois (et qui est par conséquent contraint de se soumettre à la censure en bloquant automatiquement certains sujets jugés sensibles par le pouvoir) qui a été utilisé lors de cette démonstration.

Comme avec Google Duplex, les conditions dans lesquelles cet échange a été mené ne sont pas explicitées par la firme de Redmond et si une certaine mise en scène a été faite pour rendre la séquence encore plus spectaculaire. On savait toutefois depuis avril que Xiaoice est capable d’écouter et d’entre simultanément, à travers une communication dite « full duplex ».

CC Nicolas de Camaret

Si la vidéo, prise depuis un côté de la salle, ne permet pas de voir distinctement les sous-titres anglais traduisant la conversation, The Verge affirme, après s’être entretenu avec une personne parlant mandarin, que l’intonation est convaincante. La manière dont Xiaoice s’est comporté aussi, le chatbot n’hésitant à couper la parole à son interlocuteur, comme le ferait un humain, en anticipant sur ce qui va être dit.

Microsoft a ainsi montré que « son robot peut même prédire ce que la personne dira ensuite et réagir rapidement. Dans la vidéo de démonstration, Xiaoice interrompt l’utilisateur au milieu de la phrase pour l’avertir qu’il y a des vents forts et qu’il doit fermer la fenêtre avant de se coucher », écrit ainsi notre confrère, ce qui donne le sentiment que le chatbot chinois est un cran plus avancé que Google Duplex.

Reste que les deux projets ne répondent pas aux mêmes objectifs (Google Duplex effectue un appel en votre nom là où Xiaoice vous appelle). Selon Microsoft, cette fonctionnalité a été déployée en début d’année et a déjà été employée dans des millions de conversations en Chine. Ce qui laisse à penser que les iinteractions humaines ne seront pas les seules à changer : celles entre l’homme et la machine aussi.

Partager sur les réseaux sociaux