Google affirme ses ambitions dans l'intelligence artificielle en changeant le nom de Google Research pour Google AI.

Pour accompagner symboliquement le mouvement de Google vers l’intelligence artificielle et tous les domaines qui en découlent, Google Research devient officiellement Google AI. D’après Google, qui a profité du changement de nom pour réaffirmer la mission de son laboratoire, son but ne change pas. « Nous voulons utiliser l’intelligence artificielle pour augmenter les capacités des gens, pour nous permettre d’accomplir plus et pour nous autoriser à consacrer plus de temps aux tâches créatives  », a affirmé Jeff Dean sur la nouvelle page du projet.

Toute l’idée de ce laboratoire est de travailler au perfectionnement de l’intelligence artificielle, dans une acception très large du terme, qui va de la recherche de photos à la traduction de texte en passant par l’écriture d’emails, la recherche scientifique ou la pratique médicale. « La mission de Google est d’organiser l’information mondiale et de la rendre accessible universellement et utile. L’intelligence artificielle nous y aide par de nouveaux moyens excitants, résolvant les problèmes de nos utilisateurs, de nos clients et du monde  », dit la nouvelle formule définissant le laboratoire.

Google Research is now known as Google.ai

Ce changement de nom dit deux choses pour Google. D’une part, c’est une clarification très nette de ce qu’était devenu Google Research ces dernières années — un laboratoire dédié aux technologies reposant sur l’intelligence artificielle. C’est donc un progrès pour Google à qui on reproche souvent de mettre en place des projets trop illisibles et qui finissent par se cannibaliser.

D’autre part, c’est un indice sur la manière dont Google se projette dans l’avenir : l’intelligence artificielle, qui est au cœur des produits Google depuis de nombreuses années, va être de plus en plus mise en avant et appliquée à la stratégie globale de l’entreprise. La mission de ce laboratoire semble être de faire « arriver l’intelligence artificielle  » dans tous les foyers, ce qui signifie une réelle volonté de démocratiser des technologies encore peu accessibles pour le grand public qui connaît aujourd’hui Google Assistant ou Google Translate, mais pas vraiment TensorFlow.

À quelques heures de la Google I/O 2018, ce changement de nom pourrait donner un aperçu de l’angle de la conférence.

Partager sur les réseaux sociaux