Il s'est passé beaucoup de choses en 1998 : la sortie de Titanic, le doublé de Zizou en finale de la Coupe du monde de foot et... l'écran bleu qui a joué les fauteurs de trouble lors d'une présentation de Windows 98.

«  Voilà pourquoi nous ne commercialisons pas encore Windows 98 » : Bill Gates, d’un calme olympien, préfère sourire d’une situation embarrassante. On imagine quand même que cela a dû bouillir dans son fort intérieur. Sauf qu’il fallait montrer bonne figure. Quelques secondes auparavant, Chris Capossela voulait montrer une fonctionnalité intéressante du système d’exploitation devant succéder à Windows 95.

Et là c’est le drame : le fameux écran bleu, qui sévit encore aujourd’hui, fait éclater de rire et applaudir une salle en délire. C’était il y a vingt ans, un 20 avril, à l’occasion du Comdex 1998 de Las Vegas, et la vidéo est devenue par la suite une vanne populaire sur internet (le temps que les mèmes soient inventés) ayant un peu plus ajouté à la légende de Microsoft — même South Park a utilisé le mème.

La réponse parfaite de Bill Gates

En deux décennies, beaucoup de choses positives se sont passées pour les acteurs de cette scène malencontreuse : Bill Gates est devenu l’un des retraités les plus riches du monde, Chris Capossela endosse aujourd’hui le rôle de directeur marketing chez Microsoft et, aux dernières nouvelles, la firme de Redmond est toujours l’une des entreprises les plus puissantes du monde. Quant à Windows 98, il s’est vendu à vingt-cinq millions d’exemplaires en quelques mois, l’érigeant au rang de système d’exploitation le plus rapidement écoulé de l’époque.

Il n’empêche qu’en voulant mettre en avant la fonctionnalité plug’n’play de Windows 98 (brancher un périphérique et pouvoir l’utiliser dans la foulée grâce à l’installation automatique des pilotes), Chris Capossela a fait surgir un BSOD — Blue Screen Of Death. Un phénomène qui est toujours d’actualité aujourd’hui avec Windows 10 : la prochaine mise à jour majeure a même été retardée à cause de lui.

Rappelons enfin que la tablette Surface a subi le même sort.

Partager sur les réseaux sociaux