Toujours dans la tourmente à la suite du scandale Cambridge Analytica, Facebook aurait retardé le dévoilement de son enceinte intelligente, prévu pour la conférence développeurs F8 en mai prochain.

Mise à jour 23 avril : Selon plusieurs fabricants cités par Digitimes, Facebook aurait décidé de repousser également la mise en vente de ses enceintes connectées à octobre 2018, et de réduire de 20 % le nombre d’appareils produits pour cette année.

Pour rivaliser avec le Google Home, l’Amazon Echo et le HomePod d’Apple, Facebook s’apprêtait à dégainer son modèle d’enceinte connectée. Mais pour voir à quoi ressemble l’objet, il nous faudra faire preuve d’encore un peu de patience.

Le problème Cambridge Analytica

La conférence développeurs F8 de Facebook, qui prendra place le 1er mai prochain, devait pourtant être l’occasion idéale pour officialiser l’arrivée de la firme dans le marché de la domotique, désormais très prisé. C’était sans compter sur le scandale causé par l’affaire Cambridge Analytica, qui a changé la donne.

Le réseau social est aujourd’hui ciblé par une enquête de la Commission fédérale du commerce (FTC) et doit faire face à la défiance de ses utilisateurs. Bref, un contexte peu favorable à la présentation d’un nouveau produit.

Vers une nouvelle politique de confidentialité ?

Selon nos confrères de Bloomberg, la société de Mark Zuckerberg a donc jugé plus judicieux de repousser la présentation de ses enceintes intelligentes, afin de « s’assurer de faire les bons compromis au regard des données utilisateurs ». D’autant plus que les rumeurs s’accordent pour évoquer un objet équipé d’un assistant vocal et d’une fonction de chat vidéo afin de communiquer avec ses amis Facebook. Jusqu’ici, rien d’anormal, si ce n’est la spécificité présumée du modèle : un algorithme de reconnaissance faciale. Une option qui pourrait être légitimement mal perçue au fait des récents évènements.

À l’heure où ces lignes sont écrites, on ne sait pas encore si la mise en vente des enceintes, initialement prévue pour l’automne 2018, sera à son tour retardée. Pour le moment, Facebook doit mettre en place une nouvelle politique de confidentialité lors de la conférence F8 pour rassurer le public. Avec, à la clé, un accès beaucoup plus restreint des applications tierces aux données des utilisateurs.

Partager sur les réseaux sociaux