Basé sur la technologie de reconnaissance faciale de Microsoft, l'outil Twins or not essaie d'évaluer le degré de ressemblance entre deux personnes. Avec des résultats plus ou moins heureux.

Vous vous souvenez de l'outil permettant d'évaluer l'âge et le sexe des personnes apparaissant sur les photos ? Développé par Microsoft et présenté lors de la conférence BUILD 2015, ce programme – qui est en train d'être intégré à Bing  – a été une bonne occasion pour le groupe américain de mettre en lumière ses progrès en matière d'apprentissage automatique et de reconnaissance faciale.

Dans la même veine, Mat Velloso, un développeur senior chez Microsoft, a mis au point un logiciel qui cherche cette fois à évaluer le degré de ressemblance entre deux personnes apparaissant sur deux photos différentes. Intitulé "Twins of not" ("Jumeaux ou pas"), le service évalue les deux visages et attribue une note entre 0 (aucune ressemblance) et 100 (de véritables clones).

Dans son billet de blog présentant "Twins or not", Mat Velloso explique utiliser l'API du projet Oxford pour son projet. Celle-ci permet de détecter les visages, de vérifier si ceux qui lui sont soumis appartiennent à la même personne, de chercher des personnes ayant une tête identique, d'organiser les photos en fonction de leur similarité et même d'identifier quelqu'un.

Au final, la justesse des réponses données par Twins or Not est vraiment fluctuante d'un essai à l'autre. Parfois, l'outil a repéré sans aucun problème une même personne sur deux photos différentes. À d'autres moments, il a établi des associations plus que douteuses. Voici quelques messages que Mat Velloso, beau joueur, a relayé sur Twitter :

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !