L’ampoule connectée est la première étape vers une installation domotique. Le marché de la maison connectée est en pleine expansion. Il est alors difficile de faire le bon choix tant les produits sont nombreux et les nouveautés fréquentes. Heureusement, Numerama est à l’affût de l’actualité et vous propose ce guide pour bien choisir son ampoule connectée.

L’ampoule connectée reste l’appareil le plus facile et le plus accessible à installer lorsque l’on s’engage dans un processus d’automatisation de son habitat. La diversité des marques ayant chacun son mode de fonctionnement complique le choix d’une ampoule connectée.

Les progrès réalisés dans le domaine de la domotique tendent à simplifier son utilisation en uniformisant les protocoles et en limitant les multiples installations, parfois complexes, des différentes marques. D’ailleurs, Matter regroupe les plus grands acteurs du secteur (Amazon, Apple, Google, Somfy) pour proposer une expérience utilisateur simple avec des appareils connectées qui communiquent efficacement entre eux et répondant à une seule commande. Le projet Matter, en réflexion depuis fin 2019, permettra dans un avenir très proche de ne plus se soucier de la marque ni de la compatibilité avec tel ou tel écosystème. Matter commence tout juste à se déployer et, au gré de ses mises à jour, proposera une meilleure connectivité entre différents appareils connectés.

En attendant, si vous souhaitez commencer à vous équiper d’objets connectés pour votre intérieur, Numerama vous guide dans le choix d’ampoules connectées capables de fonctionner avec Matter.

Les meilleures références d’ampoules connectées

Les ampoules connectées Philips Hue : la référence

La gamme d’ampoules connectées Hue de Philips est probablement la meilleure référence actuellement. Philips a submergé le marché de l’éclairage connecté avec une stratégie finement maîtrisée. Les prix sont accessibles, différents types de culot sont proposés et surtout, les ampoules sont compatibles avec tous les écosystèmes. Beaucoup de modèles nécessitent un pont pour connecter les ampoules et communiquer via ZigBee, mais la marque produit également des ampoules Bluetooth.

Philips compte sur la mise à jour de ces ponts pour assurer son fonctionnement avec Matter. Vous pouvez donc investir aujourd’hui dans une ampoule connectée Hue, sans craindre de devoir tout racheter pour bénéficier de la technologie de Matter.

Si la marque s’impose dans le secteur avec une grande diversité de produits, les prix des ampoules connectées Hue ainsi que la nécessité d’un pont de connexion restent leurs points faibles.

L’ampoule White Ambiance : la meilleure ampoule connectée pour commencer

Compatible avec Google Assistant, Alexa et le Home Kit d’Apple, l’ampoule « White Ambiance » offre un éclairage froid ou chaud, que vous pouvez régler en fonctions de vos activités. Une lumière plus tamisée le soir pour favoriser l’endormissement ou un éclairage plus vif pour une meilleure concentration. Affichant 1 100 lumens, l’équivalent d’une ampoule 75 Watt, l’ampoule « White Ambiance » éclaire toutes les grandes pièces d’une maison.

Kit de démarrage ampoule connectée Philips Hue

Le meilleur rapport qualité / prix pour s’initier aujourd’hui est le pack contenant 3 ampoules E27 « White Ambiance », la télécommande Smart Button et le pont permettant de connecter plusieurs ampoules Philips HUE.

Nous recommandons la White Ambiance et pas la White, car elle n’a aucune variation de chaleur de la couleur de l’ampoule et ne présentent que peu d’intérêt. Les Ambiance n’ont que du blanc, mais avec de nombreuses variations, permettant de créer des ambiances plus relaxantes.

L’ampoule Hue Filament : l’éclairage connecté vintage

Moins de lumens, seulement 550, pour un éclairage rétro connecté dans des espaces cosy. L’ampoule, transparente, laisse apparaître des filaments rappelant les bonnes vieilles ampoules incandescentes. Toujours connectées, vous pouvez la rajouter à votre hub dédié aux ampoules Hue.

Ampoule connectée vintage Philips Hue Filament

Philips Hue rend même hommage à Thomas Edison, l’inventeur de l’ampoule à incandescence, avec un modèle filament dans une forme élégante portant son nom.

La Hue White & Color Ambiance Indoor LightStrips : pour une déco intérieure bien connectée

Certes, ce ne sont pas les premières ampoules que vous achèterez. Cette guirlande LED, longue de 2 m, a plus une vocation décorative que d’éclairage. Néanmoins, le système Hue fonctionne toujours aussi bien et vous pouvez activer le bandeau lumineux avec votre voix, que vous utilisiez l’assistant vocal d’Apple, celui d’Amazon ou de Google. Si vous préférez passer par l’application Philips Hue pour contrôler l’éclairage, c’est également possible. La gestion intelligente du ruban lumineux nécessite un pont de connexion de la même marque qui n’est pas fourni.

La Hue White & Color Ambiance Indoor LightStrips avec un pont Hue

Concernant ces caractéristiques, la Philips Hue Lightstrips délivre une puissance équivalente de 20 watts et se branche sur une prise secteur. Le câble fournit avec mesure 2,50 m. En tout, 16 millions de couleurs sont disponibles pour créer l’atmosphère souhaitée dans la pièce de votre choix.

Les ampoules connectées Wiz : plus besoin du pont de connexion

Les ampoules Wiz ont vraiment tout pour plaire. Cette sous marque de Philips commercialise des ampoules connectées utilisant le Wi-Fi qui ne nécessitent pas de pont de connexion comme la plupart des ampoules actuellement disponibles sur le marché. Compatibles avec les prises les plus standards, E27 et E 14, on peut également en trouver des GU10.

Les ampoules se connectent en Wi-Fi, fonctionnent avec Alexa, Google Assistant et Apple HomeKit et supportent aussi le projet Matter.

Kit de démarrage d’ampoules connectées Wiz

Le pack de démarrage Wiz comprend 2 ampoules connectées E27 de 806 lumens, équivalent à une puissance de 60 w, ainsi qu’une télécommande. Ce kit est particulièrement adapté lorsque l’on souhaite découvrir la domotique sans trop se mouiller. La télécommande permet de gérer votre éclairage à distance, dans un rayon de 15 m, sans avoir à installer d’applications quelconques ni paramétrer quoi que ce soit.

Pour les initiés, vous pourrez télécharger l’application Wiz afin de paramétrer les ampoules à votre convenance. Il est important de noter que ces ampoules ne sont pas compatibles avec le dispositif Hue de Philips.

L’ampoule connectée Ikéa : parfaite pour s’initier sans se ruiner

Le géant suédois s’est aussi lancé dans la maison connectée. Ikéa décline toute une gamme d’ampoules connectées sous le nom Trådfri, qui signifie sans fil. Comme pour Philips, les ampoules doivent être connectées à une passerelle pour être contrôlées à distance avec un portable. Sinon, il faudra se contenter de la télécommande d’Ikéa pour régler votre ampoule connectée.

La connexion se fait via ZigBee et le contrôle de l’ampoule est assuré par l’intermédiaire d’une application à installer sur votre smartphone. Il faut savoir que les ampoules Ikéa sont compatibles avec les ponts de la gamme Hue. En passant par les ponts de Philips, vous pourrez allumer ou éteindre votre ampoule en passant par Apple HomeKit, Google Assistant ou Alexa.

Ampoule connectée Trådfri E27 d’Ikéa

Simple à installer et abordables, les ampoules connectées d’Ikéa existent pour 3 différents culots : E27, E14 et GU10. La plus basse luminosité proposée par Ikéa est de 200 lumens, pour monter jusqu’à un peu plus de 1 000 lumens, de quoi éclairer n’importe quelle pièce de votre intérieur.

La gamme d’Ikéa propose majoritairement des ampoules de couleur blanche et le réglage de la chaleur est relativement restreint. En moyenne, les ampoules affichent 2 700 K. Ce ne sont pas non plus les ampoules connectées les plus design du marché. Elles ont néanmoins l’avantage d’être efficace et pas trop cher quand on utilise la télécommande. En revanche, dès lors que l’on souhaite les relier à une passerelle, il faudra investir pas loin de soixante d’euros dans le Dirigera d’Ikéa ou dans un pont Philips Hue. , en sachant que ces ponts sont reconnus par Matter.

L’ampoule intelligente NanoLeaf : la technologie Thread

Connu pour ces onéreux, mais pas moins magnifiques, panneaux muraux, la marque canadienne peut se vanter de proposer des ampoules connectées embarquant les dernières technologies à des prix plus que raisonnables.

Leurs ampoules intelligentes se basent sur le protocole Thread. Plus rapide et plus fiable, Thread facilite l’utilisation d’appareils connectés en se passant d’un hub de connexion, puis en facilitant l’interconnexion des appareils entre eux. En plus d’être intégré dans le projet Matter, la technologie Thread est celle qui consomme le moins d’énergie.

Seul bémol, il faut avoir un routeur compatible, un HomePod Mini ou un autre produit NanoLeaf pour que la connexion puisse se faire avec Thread. Cependant, les ampoules connectées de NanoLeaf proposent également une connexion en Bluetooth. Vous n’avez qu’à entrer les codes d’appariement fournis avec le guide de démarrage.

Ampoules intelligentes NanoLeaf

Concernant l’éclairage, la qualité est là. L’ampoule a une très bonne efficacité lumineuse avec 806 lumens affichés pour une consommation de 9 watt. Le réglage en intensité et en chaleur permet de créer des ambiances intimes propices aux séances de cinéma, ou une atmosphère plus studieuse lors de sessions de télétravail.

L’ampoule connectée Xiaomi

La marque chinoise a, elle aussi, sa gamme de produits connectés. Les ampoules connectées Xiaomi ne sont pas les meilleures sur le marché, mais se défendent au regard de leur prix. Elles fonctionnent sans pont et sont compatibles avec Apple HomeKit, Google Assistant et Alexa.

Ampoule connectée Xiaomi

Xiaomi se démarque dans la domotique surtout avec sa large gamme d’apareils connectées pour la maison : caméras, capteurs, interrupteurs, prises, rideaux ….

Comment bien choisir son ampoule connectée

Comprendre le fonctionnement d’un éclairage intelligent

Une ampoule connectée se connecte à votre smartphone, votre enceinte connectée, votre tablette, vos interrupteurs ou à un pont principalement par trois grands moyens.

  • Bluetooth LE : c’est le moyen le plus simple de faire des ampoules autonomes, sans pont.
  • Wi-Fi : les ondes Wi-Fi peuvent être utilisées par les ampoules connectées pour recevoir des informations, principalement en provenance d’un pont.
  • Thread : Thread est le protocole basse conso pour la maison connectée du futur. Porté par une alliance des plus grandes marques (Apple, Google et Amazon en tête), il repose sur un réseau IPv6 maillé.

Les ampoules peuvent en utiliser plusieurs. ZigBee, Z-Wave ou V-mesh sont d’autres protocoles associés à la maison connectée que certaines ampoules peuvent utiliser.

Pour éviter de s’y perdre et permettre au plus grand nombre de connecter son intérieur, le projet Matter vise à unifier tous ces protocoles pour qu’il ne reste qu’une référence de protocole domotique : Matter.

S’assurer de la compatibilité avec mon installation domotique

Si vous souhaitez investir dans une ampoule connectée, assurez-vous qu’elle supporte le projet Matter. En attendant le déploiement complet de ce consensus, vous devrez continuer à prêter attention à la compatibilité des ampoules avec votre installation.

Les ampoules connectées se contrôlent grosso modo de 4 manières : nativement par le système d’exploitation de votre smartphone (HomeKit sur iOS), par une télécommande universelle, par un assistant connecté (Siri, Google Assistant, Amazon Alexa) ou par l’application du constructeur. Souvent, les quatre options sont présentes. Le mieux reste de vérifier la présence des logos sur la fiche produit ou l’emballage.

Logos des assistants et des fonctionnalités

Choisir le bon culot

Outre les interrogations concernant la connexion, la première chose à regarder, c’est le culot de votre ampoule. Enlevez celle que vous souhaitez connecter et regardez à quoi il ressemble. Il en existe beaucoup plus qu’on l’imagine :

  • E27 : culot vissant de 27 mm, le plus courant.
  • E14 : culot vissant de 14 mm, présent notamment sur les petites lampes de bureau.
  • B22 : culot à baïonnettes, présent sur des installations plus anciennes, souvent en plafonnier.
  • G4, G9 et GU10 : culot à broche, le chiffre donnant le nombre de millimètres entre les deux broches, souvent utilisé sur les plafonniers modernes.
  • MR16 : culot à broche très spécifique avec 5,3 mm entre les deux broches.
  • R7S : halogène.
  • G24 : vous n’avez probablement pas cette ampoule dans un endroit qui a besoin d’ampoule connectée.

Les principaux types de culots

Chance : le constructeur le plus connu d’ampoules connectées, Philips, propose sa gamme Hue en E27, GU10, B22 et E14. Autant dire qu’on a le choix, même si la grande majorité des concurrents choisissent le E27 comme référence.

Comment installer une ampoule connectée ?

Une ampoule connectée n’est pas difficile à installer. Il y a, la plupart du temps, deux ou trois étapes.

  • Fixer l’ampoule connectée dans le culot ou brancher le luminaire connecté. Rien de bien sorcier : pensez à couper le courant si vous délogez et relogez une ampoule dans un culot, par sécurité.
  • Télécharger l’application dédiée à l’ampoule. Sur votre smartphone, allez sur l’App Store (iOS) ou le Play Store (Android) pour télécharger l’application de contrôle de votre ampoule. Son nom est souvent sur la boîte. Cette étape vous permettra de trouver votre ampoule et de la configurer sur votre réseau. Dans le cas des Philips Hue, il est aussi nécessaire de configurer un pont.
  • Optionnel, mais conseillé : configurer l’application Maison (iOS) ou Google Home (Android). Ces applications natives à votre système d’exploitation permettent d’agréger toute votre maison connectée dans un seul endroit, avec une interface unique. Vous les préférerez souvent aux nombreuses interfaces propriétaires, parfois complexes, des différents constructeurs.

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.