Archos mettra en vente à la fin du mois une tablette tactile destinée aux enfants. Baptisée ChildPad, elle sera dotée d’une diagonale d’écran de 7 pouces, d’Android 4.0, d’un processeur de 1 GHz et de 1 Go de mémoire vive. Elle proposera en outre un logiciel de contrôle parental.

À quel âge les enfants doivent-ils recevoir leur premier gadget électronique ? Cela dépend de l’appareil, répondra-t-on. Car si les consoles de jeux vidéo portables comme la Nintendo 3DS ou la PlayStation Vita jouissent d’un large consensus sur la question, c’est loin d’être le cas en ce qui concerne les smartphones et les tablettes numériques ? Y a-t-il un âge minimum à atteindre ?

Ces questions sont loin d’être anodines, car les constructeurs s’intéressent aussi aux plus jeunes d’entre nous. C’est par exemple le cas de l’industriel français Archos, qui compte mettre en vente une tablette tactile pour les enfants. Baptisée sobrement ChildPad, elle fonctionnera avec la dernière version d’Android publiée par Google, Ice Cream Sandwich (4.0), et disposera d’une diagonale d’écran de 7 pouces.

Sur le plan technique, la tablette ne sera évidemment pas la plus puissante du marché au regard du segment visé. Néanmoins, il faut s’attendre quand même à un processeur cadencé à 1 GHz et à une mémoire vive de 1 Go. Ces caractéristiques honorables doivent permettre de faire fonctionner les jeux et les logiciels adaptés à leur âge. Pas moins de 10 000 applications seront accessibles.

Dans la mesure où la tablette est destinée aux enfants, Archos précise dans son communiqué (.pdf) qu’un logiciel de contrôle parental sera de la partie. Proposé par Editions Profil, il est présenté « comme le plus efficace selon les comparatifs mondiaux« . De quoi rassurer les parents, même si leur rôle reste irremplaçable lorsqu’il s’agit d’initier leurs enfants aux joies de l’informatique et d’Internet.

Selon Archos, le ChildPad sera mis en vente à la fin du mois de mars pour 99 euros.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !