Google, qui avoue avoir reçu beaucoup de demandes en ce sens, propose désormais aux utilisateurs d’imposer au moteur de recherche de respecter scrupuleusement les termes saisis.

Aviez-vous remarqué qu’en quelques années, Google a profondément modifié ses algorithmes, non pas seulement pour écarter les résultats de mauvaise qualité (ou prétendus tels), mais aussi pour deviner ce que vous vouliez rechercher ? De plus en plus, le moteur de recherche ignore les termes exacts saisis par l’utilisateur, pour lui livrer plutôt les pages dont Google croit deviner qu’elles sont celles qui vous seront les plus utiles.

Parfois, cette tendance est franchement agaçante pour l’utilisateur, qui ne retrouve pas dans la page proposée les termes qu’il a pourtant recherchés. C’est devenu plus énervant encore avec la dernière grande mise à jour de l’algorithme, dont nous avions dénoncé l’irresponsabilité (dans la manière dont il a été mis en œuvre). Celui-ci privilégie tellement la fraicheur des contenus que Google en arrive à fournir des pages récentes peu pertinentes plutôt que des pages plus anciennes au contenu beaucoup plus pertinent pour la requête saisie.

Visiblement, le problème agace tant d’utilisateurs que Google a annoncé mardi la mise en place d’une nouvelle option (pour l’instant disponible uniquement dans la version anglophone), baptisée Verbatim, qui a pour effet de désactiver toutes les prédictions plus ou moins heureuses faites par le moteur de recherche :

Nous avons écouté (…), avec l’outil verbatim, nous utiliserons les mots exacts que vous avez entré sans réaliser d’améliorations normales comme :

  • Faire des corrections automatiques d’orthographe ;
  • Personnaliser votre recherche en utilisant des informations comme les sites que vous avez visité avant ;
  • Inclure des synonymes de vos termes de recherches (faire correspondre « voiture » quand vous recherchez « automobile ») ;
  • trouver des résultats qui correspondent aux termes similaires à ceux de votre requête (trouver des résultats liés à la « livraison de fleurs » quand vous recherchez des « fleuristes ») ;
  • rendre certains de votre termes optionnels

Une manière de se réconcilier avec les « power users » qui ont fait le succès de Google et ne s’y retrouvent plus dans les nouveautés du moteur de recherche ?

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !