Fortement critiqué à son lancement, le gadget dédié à l’intelligence artificielle n’a pas rencontré le succès escompté, malgré plusieurs centaines de millions de dollars investis. L’entreprise, qui chercherait un repreneur, demande désormais à ses clients de ne surtout pas utiliser son boîtier de recharge.

Un « excès de prudence », comme Humane l’appelle, ou un problème plus grave ? Dans un mail envoyé à ses quelques clients américains (le produit n’est pas disponible ailleurs), Humane annonce avoir identifié un problème potentiellement dangereux avec son Ai Pin. Pour rappel, il s’agit d’un « gadget IA » avec un picoprojecteur intégré, vendu 699 dollars avec un abonnement obligatoire à 24 dollars par mois.

« Nous vous contactons aujourd’hui pour vous demander d’arrêter immédiatement d’utiliser et de charger votre boîtier de recharge en raison d’un problème avec certaines cellules de batterie de cet accessoire. » Humane indique avoir enregistré un incident, qui l’a conduit à identifier un problème potentiellement plus grave. « Notre enquête a déterminé que le fournisseur de la batterie ne respectait plus nos normes de qualité et qu’il y a un risque potentiel que certaines cellules de batterie fournies par ce vendeur posent un risque de sécurité incendie. »

Humane : la startup qui rêvait de remplacer le smartphone

Ce nouvel épisode, aussi anecdotique soit-il, enfonce un peu plus Humane dans sa descente en enfer.

Présentée depuis des années comme « la startup à suivre dans la Silicon Valley », Humane, fondée par des anciens d’Apple, prétendait préparer le successeur du smartphone. Son picoprojecteur qui se porte sur le vêtement, avec ChatGPT intégré, était censé libérer l’homme moderne des écrans. La réalité a été beaucoup plus décevante, puisque le produit de Humane chauffe beaucoup, a peu de batterie et met trop de temps à répondre. L’absence d’une application officielle, puisque Humane préfère miser sur un site web pour contrôler son produit, a aussi décrédibilisé le Ai Pin. Son lancement est un échec.

Pour compenser la faible autonomie de son produit, Humane s’inspire du boîtier des AirPods avec son propre boîtier de recharge. Il permet de transporter le gadget ou une seconde batterie, pour pouvoir récupérer de l’autonomie à n’importe quel moment. C’est ce fameux boîtier qui est désormais interdit, à cause du risque d’incendie.

Humane proposera-t-il un échange à ses clients ? Un rappel des boîtiers ? Son mail ne le dit pas. L’entreprise semble recommander de charger le produit différemment, avec le chargeur qui ne prend pas la forme d’un boîtier de transport (qui est aussi fourni dans la boîte). « Nous apprécions votre compréhension et nous vous offrirons deux mois supplémentaires d’abonnement Humane gratuitement », ajoute la marque, en guise d’excuse.

Le Humane Ai Pin et son interface. // Source : X
La projection du Humane Ai Pin sur une main n’est vraiment pas pratique. Le produit est meilleur en commandes vocales. // Source : X

Humane peut-il survivre au lancement raté de l’AI Pin ?

Grâce à l’historique de ses cofondateurs, Humane est une startup puissante. L’entreprise a levé 230 millions de dollars pour concevoir le Ai Pin, ce qui lui confère théoriquement assez de puissance pour résister à ses différents ratés.

Pourtant, selon les informations de Bloomberg, les plans de ses cofondateurs seraient différents. Humane chercherait un repreneur prêt à investir entre 750 millions et 1 milliard de dollars pour l’acquérir, histoire de refiler le bébé. Le remplaçant du smartphone semble voir son Ai Pin comme un moyen de se vendre, plutôt que comme la première pièce d’une longue histoire.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !