Comme Apple, Google pourrait réduire sa taxe sur les abonnements du Google Play. Et de manière encore plus radical que son concurrent.

Ce matin, nous découvrions qu’Apple avait dans ses cartons une idée pour transformer profondément le marché des applications : autoriser des offres d’abonnement à tous les types de contenu et réduire sa taxe sur les développeurs au bout d’un an d’abonnement. Et d’après plusieurs sources, Google aurait la même idée, déjà en test depuis quelques mois avec de gros partenaires.

Le concept est fort simple : pour un abonnement, la part ponctionnée par Google sur le prix payé par l’utilisateur n’est plus de 30 %, mais de 15 %. Cela laisse donc au développeur ou au fournisseur de service 85 % des recettes liées à son contenu. Contrairement à ce que propose Apple, Google pourrait d’ailleurs lancer la fonctionnalité dès le premier mois et non après un an d’abonnement.

La part ponctionnée par Google sur un abonnement serait de 15 %

Impossible de dire, en revanche, si Google compte aussi déployer la formule par abonnement sur tous les contenus disponibles dans le Play Store. Gageons que nous en saurons plus dans les semaines qui viennent, une fois la conférence WWDC d’Apple terminée.

Source : Numerama

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.