Les soldats ukrainiens ont publié une vidéo montrant la destruction d’un véhicule de défense anti-aérienne russe. Cet engin, censé détecter les appareils volants, a été repéré par un drone avant d’être ciblé par l’artillerie ukrainienne.

Les nouvelles technologies ne résistent pas longtemps sur le front. Une unité militaire ukrainienne a diffusé le 13 janvier sur sa chaine Telegram la destruction d’un véhicule de guerre électronique russe, le RB-109A Bylina, dédié à la défense anti-drone. Ironie du sort : la perte de cet engin est liée à l’emploi d’un drone.

Ce nouvel engin, déployé depuis l’automne 2023, est censé détecter des armes connectées à des distances pouvant aller jusqu’à 800 km. Une fois que l’appareil ennemi est repéré, le Bylina analyse les fréquences et signale à d’autres systèmes de combat les positions, les données recueillies pour abattre le drone. L’armée russe vantait l’intégration de l’IA dans son nouveau véhicule pour déceler au mieux les nombreux objets volants sur le front en Ukraine.

Un système de défense anti-aérienne RB-109A Bylina.  // Source : topwar.ru
Un système de défense anti-aérienne RB-109A Bylina. // Source : topwar.ru

La difficile détection des drones en Ukraine

C’est finalement un drone qui va repérer un Bylina dans les forêts de la région de Donetsk, dans l’est de l’Ukraine. L’appareil a donné des indications à l’artillerie ukrainienne qui a effectué une frappe de précision, sans doute tirée depuis un véhicule américain HIMARS. Le missile a frappé la zone à quelques mètres de l’engin, une distance assez proche pour incendier le système russe, comme le montre les images filmées par le drone.

La guerre électronique est l’une des dimensions les plus importantes depuis l’invasion de l’Ukraine. Les mini-drones comptent encore aujourd’hui parmi les armes les plus cruciales, et leur succès en opération dépend pour beaucoup de la capacité de l’ennemi à les brouiller.

Les difficultés à avancer sur le champ de bataille pour la Russie comme pour l’Ukraine ne sont pas liées uniquement à une météo très peu clémente, ou par le minage du terrain. Elles sont aussi causées par l’emploi de divers moyens — l’artillerie, les drones, les missiles, et la contre-détection — qui bloquent les assauts de blindés et l’avancée des troupes.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !