Le film indien Maharaja in Denims se présente comme le premier film réalisé entièrement par intelligence artificielle : les images, les plans, les décors, la musique et les dialogues ont été générés. Il s’agit d’un bouleversement dans le pays, qui a une industrie cinématographique très active.

Il y a déjà eu de nombreux courts métrages réalisés par intelligence artificielle, que ce soit au niveau des images ou bien du scénario — certains ont même été primés. Il y a également eu au moins un long métrage mettant en scène des personnages animés par des deepfakes. Mais selon ses réalisateurs, Maharaja in Denims serait le premier film long métrage au monde réalisé entièrement par intelligence artificielle — sans acteur, sans caméra, et sans studio de tournage.

Maharaja in Denims est un film indien, encore actuellement en production, mais dont une première bande-annonce a été publiée sur YouTube le 4 janvier 2024. On retrouve de nombreuses caractéristiques des images générées par IA dans la courte vidéo : les couleurs très vives, les fonds flous, les personnages presque scintillants, les imperfections au niveau des mains et d’autres détails… Le visionnage laisse un profond sentiment de malaise, un phénomène connu sous le nom de vallée dérangeante — mais surtout, il ouvre de nombreuses questions sur l’avenir du cinéma.

Des images créant un sentiment de malaise

Maharaja in Denims est une adaptation du roman éponyme de l’auteur indien Khushwant Singh, qui réalise également le film. Il raconte l’histoire de Hari, un adolescent indien revivant constamment des flashbacks de ses vies antérieures : celle du Maharaha et chef militaire du XIXe siècle Ranjit Singh ; celle d’une victime des massacres commis lors de la Partition des Indes en 1947 ; et une personne vivant en 1984 les conséquences de l’assassinat d’Indira Gandhi, la Première ministre du pays.

Le film contient plein d'aberrations visuelles // Source : YouTube / Intelliflicks Studio
Le film contient plein d’aberrations visuelles // Source : YouTube / Intelliflicks Studio

Le script, qui suit l’intrigue du roman, doit être écrit par un humain, a indiqué le South China Morning Post, qui a repéré la bande-annonce. Cependant, tout le reste du film va être généré par de l’intelligence artificielle : les images, les décors, les plans, mais aussi la musique et les dialogues. Grâce à l’utilisation de l’IA, le film va couter moins cher : la production devrait couter 1 million de dollars, seulement un sixième du prix d’un film traditionnel, selon le réalisateur.

Mais l’IA pose aussi des problèmes techniques. L’IA n’arriverait ainsi pas à synchroniser les lèvres des personnages dans les scènes de dialogues, et les décors apparaissant à l’arrière-plan de certaines scènes bougent — ce qu’on peut d’ailleurs voir dans la bande-annonce.

On retrouve des détails typiques des images générées par IA dans la bande-annonce // Source : YouTube / Intelliflicks Studios
On retrouve des détails typiques des images générées par IA dans la bande-annonce // Source : YouTube / Intelliflicks Studios

L’IA va-t-elle « transformer le cinéma » indien ?

Malgré cela, pour Mr Singh, l’IA « a ouvert la porte à des possibilités créatives illimitées » et va « transformer le cinéma ». La popularisation d’une telle technologie serait en effet un bouleversement en Inde : le pays compte l’industrie cinématographique la plus active au monde, avec en moyenne plus de 2000 films par an réalisés dans le sous-continent (par comparaison, Hollywood ne produit en moyenne que 300 films par an).

Alors que les acteurs et les scénaristes américains viennent de signer avec les studios des accords encadrant l’utilisation de l’intelligence artificielle, rien de tel n’existe en Inde. Le South China Morning Post rappelle ainsi que les acteurs indiens se sont récemment inquiétés « quant à l’utilisation de leurs enregistrements d’audition, de leurs conversations téléphoniques ou même d’enregistrements audio accessibles au public pour créer des clones vocaux générés par l’IA. » Pour l’instant, ils ne bénéficient d’aucune protection.

Pour ne rien manquer à l’actualité de l’IA sur Numerama, rejoignez notre newsletter, écrite par une IA, mais vérifiée par la rédaction !


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.