Lancée en juillet 2023 en France, l’intelligence artificielle générative de Google étend ses capacités grâce à des extensions qui lui permettent de communiquer avec les autres services de Google. Bard peut aussi examiner ses propres réponses, pour mieux détecter ses hallucinations.

Souvent présenté comme le ChatGPT de Google, Bard s’en inspire une nouvelle fois le 19 septembre 2023.

Comme l’intelligence artificielle générative d’OpenAI, l’outil de Google vient de se doter d’un système d’extensions, d’abord exclusif aux services Google, qui sera étendu dans un second temps aux développeurs tiers. L’objectif de Google est de rendre Bard plus intelligent, en lui permettant d’interroger d’autres services et d’expliquer des résultats avec un langage humain. Google Flights, Google Hotels, Google Maps, Gmail, Drive, Docs et YouTube font partie de la première série.

Une intégration attendue depuis 6 mois

À son lancement, Bard n’était pas disponible dans l’Union européenne. Numerama l’avait essayé en anglais et avait regretté l’absence de communication avec les autres services de Google. Par exemple, lorsqu’on lui demandait de créer une liste de restaurants, Bard prétendait pouvoir accéder à Maps, mais envoyait un lien généré aléatoirement. Le service ne s’est pas amélioré à son lancement français en juillet, puisqu’il a continué de raconter n’importe quoi.

Avec les extensions, Bard a enfin la possibilité de vraiment accéder aux services de Google.

La page pour activer les extensions.
La page pour activer les extensions. // Source : Numerama

Nous avons rapidement testé ces extensions, disponibles seulement en anglais pour l’instant, et le résultat est prometteur. Dans notre exemple, Bard synthétise en quelques lignes les résultats d’une page Google Flights et aide à mieux comprendre les choix de l’algorithme. On a hâte de voir un tel système intégré à Google Assistant.

Ici, Google Bard nous trouve le vol moins cher pour Chypre.
Ici, Google Bard nous trouve le vol moins cher pour Chypre. // Source : Numerama

Toujours de grosses hallucinations, mais en français

Enfin, une des autres grosses nouveautés de ce Bard 2.0 est la possibilité de « double check » des réponses. Concrètement, cela permet à Bard d’indiquer son degré de certitude pour chaque phrase, afin d’identifier de possibles hallucinations. Cette nouveauté est, là encore, réservée à l’anglais.

En attendant, les utilisateurs français de Bard se réjouiront d’enfin pouvoir envoyer des images à l’IA, qui peut les analyser. Le résultat est assez bluffant, mais l’exemple ci-dessous est aussi la preuve que Bard aime raconter n’importe quoi. L’IA de Google ne se contente pas d’analyser le contenu de l’image, mais invente une histoire autour, alors que personne ne lui a rien demandé.

Bard analyse la glace et le nom du restaurant, mais invente complètement une vie derrière.
Bard analyse la glace et le nom du restaurant, mais invente complètement une vie derrière. // Source : Numerama

Petit à petit, Google améliore son assistant, que les tests ont prouvé moins intelligent que ChatGPT. L’intégration des extensions devrait déjà rendre Bard plus puissant, puisque ChatGPT n’a pas accès aux services Google.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !