Apple est au centre de toutes les polémiques et divise l’opinion par rapport au chiffrement de ses téléphones. Quelques jours avant son audience face au Congrès américain, la firme de Cupertino cherche des experts en sécurité informatique.

Apple et le FBI se livrent un combat aussi médiatique qu’acharné, qui peut potentiellement influencer de manière significative la sécurité et la confidentialité des données stockées sur un ordinateur, un smartphone ou sur Internet. L’actualité est marquée par les annonces de différents médias qui supportent ou non la croisade d’Apple pour le chiffrement.

Apple face au Congrès

La firme de Cupertino est bien décidée à soutenir sa thèse jusqu’au bout ; elle se fera d’ailleurs entendre lors d’une audience face au Congrès américain le 1er mars. Le FBI s’exprimera également — mais séparément — devant la Chambre des représentants des États-Unis. Nommée « La corde raide du chiffrement : l’équilibre entre la sécurité et la vie privée des Américains », la série d’audience sera probablement définitoire et pourra influencer la création d’une loi pour forcer les constructeurs à implanter des backdoors dans leurs systèmes.

Pour l’instant, Apple a indiqué son intention d’améliorer la sécurité de ses appareils et de son service iCloud. La nouvelle peut faire sourire quand elle intervient très peu de temps après les fuites polémiques qui avaient conduit à la divulgation de nombreuses photos privées de personnalités célèbres — il s’agissait alors de techniques de fishing et de brute force. Mais la firme compte se doter d’experts en sécurité pour renforcer ses plateformes de manières conséquentes.

Et dans un tweet, Frederic Jacobs, l’homme derrière Signal — une application de messagerie sécurisée chiffrée — déclare accepter l’offre d’Apple de rejoindre l’équipe de sécurité de CoreOS cet été. CoreOS est une couche logicielle située entre l’OS de l’iPhone et le matériel, qui permet d’effectuer un ensemble de tâches de bas niveau, comme la gestion de la mémoire, ainsi qu’un ensemble de fonctions liées à la sécurité.

Recruter pour mieux sécuriser

L’application Signal est vue par de nombreuses personnes comme la meilleure application de messagerie chiffrée. Elle est par exemple utilisée par le lanceur d’alertes Edward Snowden. La position de Jacobs, bien que temporaire puisqu’il s’agit d’un stage, montre bien qu’Apple prend le sujet de la sécurité des données très au sérieux.

Frederic Jacobs

Frederic Jacobs

En parlant d’iMessage, le développeur né en Belgique avait déclaré dans une interview accordée à Technologist en 2015 que « Les services d’Apple ne sont pas parfaits », avant de rajouter que « par exemple, utiliser une technologie propriétaire empêche la communauté de détecter les brèches et de les réparer ». Apple pourrait donc profiter de l’expérience du hacker en matière de chiffrement pour renforcer encore plus la sécurité de sa propre application de messagerie.

Apple cherche également à pourvoir d’autres positions en rapport avec la sécurité. La marque à la pomme a posté rien que cette semaine sur sa page de recrutement une ouverture pour un expert en sécurité matérielle. L’objectif pour Apple étant de rendre sa plateforme inviolable, même pour elle, afin de se décharger de toute responsabilité légale et juridique face aux requêtes des institutions.

Capture d’écran 2016-02-26 à 13.59.07

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !