Depuis le jeudi 25 mai, Vinted n’accepte plus les paiements à l’aide de PayPal. Un changement brutal qui inquiète les utilisateurs de l’application, habitué à ce moyen de paiement sécurisé.

Depuis le 25 mai, Vinted n’accepte plus les paiements via l’application PayPal. Les développeurs de la plateforme de vente et d’achat de vêtements d’occasion ont informé leurs utilisateurs par ce simple message : « À partir d’aujourd’hui, PayPal n’est plus disponible sur Vinted. Afin de pouvoir continuer d’acheter sans interruption, nous te prions d’ajouter un nouveau mode de paiement. Les options les plus populaires sont les cartes de crédit ou de débit, ou Apple Pay si tu utilises un appareil iOS. »

Le message adressé aux utilisateurs de Vinted. // Source : Capture d'écran
Le message adressé aux utilisateurs de Vinted. // Source : Capture d’écran

Les utilisateurs de la plateforme sont donc contraints de changer leur moyen de payement pour régler leurs futurs achats. Une mauvaise nouvelle pour de nombreux utilisateurs qui utilisaient la plateforme de paiement américaine pour son service de protection des achats, afin d’éviter les arnaques.

La crainte des arnaques

« Donnez une alternative à Vinted svp. Sans PayPal j’ai pas confiance, c’était le seul moyen d’être quasiment sure de récupérer mon argent en cas d’arnaque… », demande une internaute sur Twitter après avoir reçu le message. « Entre la hausse des faux comptes et la fin de PayPal en mode de paiement simple et sécurisé avec son système de litiges, Vinted vous êtes finito », prédit Kévin, un autre twitto.

Comme Kévin, nombreux sont les internautes à affirmer publiquement qu’ils se séparent de l’application. La raison évoquée ? La multiplication supposée des arnaques ces derniers mois et l’efficacité relative du support de l’application lors des litiges.

Avec la protection des achats et la protection contre la fraude, les utilisateurs de PayPal pouvaient ouvrir un contentieux. La firme américaine faisait office de médiateur entre Vinted et l’acheteur potentiellement lésé, en proposant rapidement des options de remboursement. Un bon moyen de contourner la relative lenteur de son service client officiel, puisque PayPal agit rapidement :

« La Protection PayPal des Achats couvre tous les achats éligibles payés avec PayPal, ainsi que les paiements effectués via notre site internet. Pour profiter de la Protection PayPal des Achats, vous devez entre autres choses avoir un compte PayPal en règle et vous assurer de signaler un litige dans les 180 jours suivant votre achat ou votre paiement », explique l’entreprise sur son site.

Aucune justification officielle

À l’heure de l’écriture de ces lignes, Vinted n’a pas expliqué publiquement son choix de retirer PayPal des moyens de paiement. La décision semble toutefois définitive, la start-up lituanienne ayant décidé de supprimer sa page dédiée au règlement par PayPal.

La page d'information du PayPal a disparu du site de Vinted. // Source : Capture d'écran
La page d’information du PayPal a disparu du site de Vinted. // Source : Capture d’écran

Les utilisateurs sont maintenant dans l’obligation de changer leur moyen de paiement par défaut. Plusieurs options sont possibles :

  • une carte bancaire (y compris les cartes prépayées, et les e-cartes)
  • Apple Pay (sous iOS)
  • iDEAL (principalement aux Pays-Bas)
  • le porte-monnaie Vinted, grâce à ses ventes.

« Il se peut que tous les modes de paiement mentionnés ci-dessus ne soient pas disponibles pour chaque membre », précise néanmoins la plateforme de vente. Pour changer le moyen de paiement par défaut, rien de plus simple. Il suffit de se rendre dans l’onglet « Profil » puis dans « Paramètres » et enfin « Paiements. »

Dans ses pages d’aides aux utilisateurs, Vinted précise que la « protection acheteurs s’applique pour tous les paiements effectués à l’aide du bouton Acheter » sur l’application. Encore faut-il un service client efficace !

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.