Après l’explorateur de fichiers dans Windows 11, c’est au tour de certains logiciels de Microsoft de basculer dans l’ère des onglets.

Après les navigateurs web, après les systèmes d’exploitation (macOS Mavericks et Windows 11), les onglets vont arriver dans l’application bloc-notes de Windows 11. C’est la découverte inattendue faite par le site Windows Central, qui est tombé sur une capture d’écran montrant une version du logiciel avec cette fonctionnalité. Une photo qui était censée rester secrète.

Les circonstances dans lesquelles ce screenshot a été pris ne sont pas claires, pas plus que les raisons ayant conduit à ce qu’il se retrouve en ligne — il s’avère que l’image a été partagé sur le compte Twitter d’un salarié, qui a supprimé son message quelques minutes plus tard. Trop tard : des internautes avaient déjà repéré le cliché, qui a depuis été largement diffusé.

Tap Windows 11 bloc-notes
Une fonctionnalité anodine, mais pratique pour le public. // Source : Capture d’écran

D’abord le bloc-notes… puis Paint, la calculette et d’autres logiciels Microsoft ?

Cette option doit arriver avec Windows 11, le plus récent des OS de Microsoft — il est sorti en octobre 2021. Windows 10 n’apparaît pas, aujourd’hui, concerné par ce système d’onglets. On sait que le géant des logiciels a travaillé dans cette direction il y a plusieurs années, pour Windows 10, avec une fonctionnalité appelée « Sets ». Hélas, c’est un chantier qui n’a jamais été achevé.

De toute évidence, l’idée des onglets n’a jamais été enterrée. Preuve en est avec l’explorateur de fichiers de Windows 11, mais aussi du bloc-notes — ce serait alors la toute première application made in Microsoft à sauter le pas. D’autres pourraient suivre ensuite. On peut imaginer un intérêt pour des logiciels comme Paint, pour le dessin, ou la calculatrice.

L’arrivée des onglets dans les logiciels de Microsoft — et non pas seulement pour l’OS lui-même — devrait survenir courant 2023, à une date encore incertaine : la capture d’écran présente un bandeau d’avertissement dans lequel il est demandé de ne pas en parler ni de prendre des captures d’écran (c’est ici un échec), signe que le développement n’est pas encore tout à fait terminé.


Construisez avec nous l’avenir de Numerama en répondant à ces questions !