Le marché des crypto-monnaies est en plein déclin depuis le début de l’année. Pour les consommateurs et les investisseurs, c’est une terrible nouvelle — mais il s’agit peut-être d’une bonne chose concernant les arnaques.

Cela fait maintenant des mois qu’on le sait : le marché des crypto-monnaies est en plein bear market, c’est-à-dire, une longue période pendant laquelle les prix baissent. Depuis le début de l’année, les cours des principales cryptos ont baissé de parfois plus de 50%, et le nombre d’entreprises ayant été obligées de mettre la clé sous la porte n’a fait qu’augmenter. Bref, c’est la panique, et beaucoup de personnes ne veulent simplement plus rien à voir avec les crypto-monnaies — même les arnaqueurs.

Ce sont les conclusions d’une étude réalisée par Chainalysis, publiée le 16 août 2022. Pour la première fois depuis 2019, l’utilisation des crypto-monnaies a baissé de façon spectaculaire, que ce soit pour les transactions licites ou illicites.

crypto encore
Il y a eu moins d’arnaque crypto en 2022, parce que les prix ont baissé. // Source : Canva

65% de recettes en moins qu’en 2021 pour les arnaqueurs

Le volume de transactions en crypto-monnaies réalisées en 2022 est largement en baisse par rapport à 2021 : Chainalysis enregistre une chute de 36% pour les opérations légales, contre seulement 15% pour les opérations illégales. Il semblerait donc que le secteur officiel des crypto-monnaies soit plus affecté par le prix du marché que celui des arnaqueurs.

Les escrocs sont tout de même touchés, eux aussi, par la baisse des prix. L’étude de Chainalysis estime que les recettes générées par la cybercriminalité en 2022 sont de 1,6 milliard de dollars, soit 65% de moins que l’année dernière, à la même période, où les escrocs avaient amassé un peu moins de 5 milliards. « Ce déclin est certainement lié à la chute du prix des crypto », explique l’étude.

crypto_scam_chainalysis
Les recettes des arnaques ont baissé de manière spectaculaire. // Source : Chainalysis

Le fait que le volume de transactions ait moins baissé que les recettes indique plusieurs choses : il y a moins d’arnaques, mais surtout, « moins de personnes se font avoir par les escroqueries ». La raison pourrait être liée au fait que certaines des arnaques les plus populaires, les faux investissements, ne seraient plus aussi attirantes qu’elles l’étaient pour les victimes il y a encore quelques mois.

Ce n’est pas la première fois que la baisse du prix des crypto sur les derniers mois a un impact positif sur les arnaques. En juillet, les chercheurs de SonicWall publiaient une étude pour expliquer que, grâce à la chute de la valeur du bitcoin, le nombre d’attaques aux ransomwares avait également baissé.

Il n’en reste pas moins que la baisse du volume des transactions légales est un indicateur inquiétant pour tout le secteur — mais Chainalysis se concentre sur le positif. « Personne n’aime un bear market, mais la bonne nouvelle, c’est que les activités illicites ont baissé en même temps que les activités légales », note l’étude.