Virgin Galactic a presque doublé le prix du billet pour voyager dans l'espace. L'entreprise soutient que ça n'a pas dissuadé sa clientèle.

Les personnes désireuses d’expérimenter un vol dans l’espace avec Virgin Galactic doivent à présent dépenser beaucoup plus d’argent pour avoir une place à bord : dans son bilan pour le troisième trimestre 2021, l’entreprise américaine signale que le prix du ticket a été actualisé, pour atteindre désormais 450 000 dollars (environ 388 000 euros). Précédemment, le billet coûtait 250 000 dollars.

Cette nouvelle tarification n’a pas été un frein pour les plus riches individus tentés de vivre une telle aventure puisqu’il a été précisé, lors de cette conférence, que 100 tickets ont été vendus à ce prix. Au total, Virgin Galactic est parvenu jusqu’à présent à écouler environ 700 places à l’ancien et au nouveau tarif. La société fondée par le milliardaire britannique Richard Branson souhaite atteindre le palier des 1 000 ventes.

Richard Branson, en train de flotter lors du premier vol d’essai avec des passagers. Un avant-goût de l’expérience que vivront quelques centaines de futurs clients. // Source : Virgin Galactic

Cette nouvelle tarification, rappelée lors de ce point d’étape financier du 8 novembre, était en fait connue depuis cet été. L’annonce de la réouverture de la vente des tickets le 5 août était accompagnée d’une actualisation du prix, à 450 000 dollars. Ce que l’on ne savait pas alors, c’était l’effet de ce renchérissement important sur les personnes ayant les moyens de ce payer ce genre de vol.

Si Virgin Galactic affirme avoir pu vendre 100 tickets de plus malgré ce quasi-doublement du prix du billet, il est probable que cette nouvelle grille tarifaire ait pu dissuader quelques autres acheteurs potentiels, mais dans des proportions incertaines — quelques dizaines, probablement. Virgin Galactic souhaite pouvoir écouler les 300 tickets restants d’ici les débuts de ces vols commerciaux.

Les vols commerciaux de Virgin Galactic sont attendus fin 2022

Virgin Galactic a de la marge : il n’est pas prévu de démarrer officiellement son activité avant la fin 2022. Ce décalage dans le calendrier a été annoncé à la mi-octobre et s’inscrit dans une longue liste de reports. Initialement, c’était en effet en 2010 que les tout premiers vols touristiques dans l’espace étaient prévu. En 2021, l’entreprise a pu effectuer un premier vol d’essai avec des passagers.

Les prestations proposées par Virgin Galactic font l’objet de discussions depuis plusieurs mois, car l’entreprise ne considère pas le début de l’espace à la même altitude que ce qui est communément admis. Ce faisant, le vol d’essai avec des passagers n’a pas, aux yeux de certains observateurs, vraiment accédé à l’espace. C’est notamment ce que suggère son concurrent direct, Blue Origin, qui, lui, assure proposer un vrai accès à l’espace.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo