Une naine brune surnommée « L'Accident » a des propriétés qui surprennent beaucoup les scientifiques. Ils pensent qu'une population de naines brunes semblables à cet objet pourrait exister dans la Voie lactée.

On les appelle parfois les « étoiles ratées ». Les naines brunes sont des astres atypiques, pas tout à fait des étoiles, pas vraiment non plus des planètes. Elles se forment comme des étoiles, mais leur masse n’est pas assez importante pour réaliser la fusion de l’hydrogène, comme chez les étoiles classiques. Les astronomes ont globalement une bonne idée des caractéristiques de ces objets. Néanmoins, l’un de ces spécimens est en train de les surprendre.

Cet objet énigmatique est présenté dans The Astrophysical Journal Letters, dans une étude également relayée par la Nasa le 31 août 2021. L’astre, nommé WISEA J153429.75-104303.3 (abrégé en WISE 0855−0714), est surnommé « L’Accident », car il a été découvert par hasard. Il a été vu pour la première fois à l’aide du télescope spatial infrarouge NEOWISE (Near-Earth Object Wide-Field Infrared Survey Explorer).

« La naine brune la plus énigmatique jamais identifiée »

« WISE 1534−1043 semble être la naine brune la plus énigmatique jamais identifiée et elle renforce l’idée que de tels objets ont un large éventail de propriétés observées », constatent les auteurs. Ils ont été surpris de voir que les caractéristiques de l’objet «  défient toutes [leurs] attentes ». « L’Accident » pourrait être âgé de 10 à 13 milliards d’années, soit au moins le double de l’âge médian des autres naines brunes recensées.

Cette tache sombre est la naine brune « L’Accident ». // Source : NASA/JPL-Caltech/Dan Caselden

Selon ces scientifiques, « L’Accident » est vraisemblablement « une naine brune froide et très pauvre en métal ». On sait que lorsque les naines brunes vieillissent, elles tendent à se refroidir : leur luminosité observée dans différentes longueurs d’onde se modifie. Justement, WISE 0855−0714 est apparue peu lumineuse dans certaines longueurs d’onde, laissant supposer son ancienneté, et très brillante dans d’autres longueurs d’ondes, suggérant que sa température était plus élevée.

« L’Accident » fonce à la vitesse de 800 000 kilomètres par heure

Pour mieux comprendre le phénomène, les scientifiques ont mené d’autres observations de l’objet, à l’aide d’un télescope de l’observatoire W. M. Keck à Hawaï. Néanmoins, l’éclat de l’astre était trop faible pour le détecter, ce qui a renforcé l’idée qu’il était très froid. Ils ont ensuite eu recours aux télescopes spatiaux Spitzer et Hubble pour déterminer la distance de l’objet.

« L’Accident » se trouve à environ 50 années-lumière de nous. Et surtout, les chercheurs ont vu qu’il se déplaçait plus vite que les autres naines brunes aussi éloignées, à 800 000 kilomètres par heure. Cela signifie que l’objet doit évoluer dans la galaxie depuis longtemps, où il a rencontré des objets plus massifs qui ont accéléré son mouvement du fait de leur gravité.

Si l’astre est aussi âgé que ce que disent les scientifiques, cela veut dire qu’il s’est formé alors que la galaxie était beaucoup plus jeune, lorsque sa composition chimique était différente. Les caractéristiques de l’objet, qui peuvent paraitre étranges, ne le sont peut-être pas tant que ça. Ils soupçonnent que d’autres spécimens de ce genre constituent peut-être une population de naines brunes semblables à « L’Accident », qui évoluent dans la Voie lactée. Les auteurs comptent sur le futur télescope James-Webb, très attendu, pour observer davantage la naine brune et vérifier leurs intuitions.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo