Un cargo est coincé depuis le 23 mars dans le Canal de Suez, causant un embouteillage naval impressionnant. Des satellites ont pris des photos du navire bloqué à la diagonale, mais aussi de tous les autres bateaux forcés d'attendre que la situation se débloque.

Un embouteillage naval de cette ampleur, visible depuis l’espace, ça ne s’observe pas tous les jours. C’est pourtant la situation qu’a provoqué l’incident du cargo coincé dans le canal de Suez, qui captive les internautes depuis plusieurs jours, et qui commence à peine à se résoudre ce 29 mars 2021 — et encore, le déblocage n’est encore que « partiellement » réalisé.

Le canal de Suez relie la mer Méditerranée et la mer Rouge et permet aux navires de gagner un temps précieux, depuis des siècles, pour livrer leurs marchandises. Or depuis le 23 mars, un porte-conteneur Ever Given, opéré par la compagnie Evergreen, est tout simplement coincé à la diagonale dans le canal. Il empêche ainsi tous les autres bateaux d’utiliser le précieux canal.

Les conséquences sont impressionnantes, et créent des embouteillages visibles depuis l’espace. C’est le compte Twitter de Airbus Space qui a publié des images de ces gigantesques « bouchons navals », le 26 mars, immortalisées grâce à son couple de satellites Pléiades.

Aujourd’hui, de nombreux éléments terrestres sont visibles « depuis l’espace » : pouvoir observer de cette manière ces bateaux bloqués n’est donc pas une performance en soi, mais cela permet d’obtenir une vue très large de la situation actuelle — en plus de très beaux clichés.

Capture d’écran du Twitter de Airbus Space, qui diffuse une photo prise par Pléiades // Source : Twitter/AirbusSpace/Cnes 2021

D’autres images provenant d’autres satellites ont été capturées depuis plusieurs jours :

Un cargo se coince et les internautes se régalent

Si cet accident a d’abord de graves conséquences économiques concrètes, il est également devenu un phénomène sur le web, en moins de 72 heures. On retrouve par exemple un site internet intitulé « Ce bateau est-il encore coincé ? » dont le titre est assez transparent. Cette page codée très simplement repose sur Vesselfinder (« chercheur de navire »), un site qui agrège les données de l’« automatic identification system » (AIS), un système de traçage GPS dont sont équipés tous les navires.

Grâce à ce site, on peut suivre en temps réel le déplacement de quasiment tous les navires. Il est donc possible de regarder où en est le déblocage du cargo, mais aussi comment réagissent les autres bateaux, qui sont bien obligés de trouver des solutions pour contourner ce problème de taille.

Entrent alors dans l’arène, ceux que l’on attendait toutes et tous : les mèmes. Après s’être concentrés sur la toute petite pelleteuse censée aider le gigantesque navire, les détournement les plus récents se jouent désormais d’un « retour en arrière » historiquement cocasse : de nombreux cargos doivent contourner à nouveau le continent africain par le sud afin de pouvoir acheminer leurs marchandises, comme ce fut le cas avant la création du canal.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo