La distance à laquelle se trouve l'objet céleste FarFarOut, découvert en 2018, a été estimée plus précisément : il évolue à 132 unités astronomiques du Soleil. Cela fait bien de lui le corps du système solaire le plus distant connu.

FarFarOut est bien l’objet le plus distant que l’on connaisse dans le système solaire. Découvert en 2018, ce corps céleste a fait l’objet d’observations qui ont permis d’estimer plus précisément sa distance au Soleil ainsi que son orbite, a annoncé le NOIRLab, un centre de recherche américain en astronomie optique et infrarouge, le 10 février 2021.

Le même jour, l’objet répondant au surnom de FarFarOut (un clin d’œil à un autre objet lointain, 2018 VG18, surnommé FarOut car il était lors de sa découverte le corps céleste le plus lointain jamais observé dans le système solaire) a reçu sa désignation provisoire de la part du Centre des planètes mineures : 2018 AG37.

À l’origine, FarFarOut a été repéré à l’aide du télescope Subaru, situé à Hawaï. Lors de sa découverte, il était déjà manifeste que l’objet céleste devait être très éloigné, mais il restait complexe de bien déterminer sa distance au Soleil. Les scientifiques ne disposaient que d’observations de FarFarOut pendant une durée de 24 heures, ce qui n’était pas suffisant pour obtenir son orbite autour du Soleil. Les découvreurs de l’objet ont donc entrepris de le suivre à l’aide de plusieurs télescopes, Gemini North (de l’observatoire Gemini à Hawaï) et les télescopes Magellan (de l’observatoire de Las Campanas au Chili).

132 fois plus éloigné que la Terre ne l’est du Soleil

Ce suivi a révélé que FarFarOut évolue à 132 unités astronomiques du Soleil. C’est 132 fois plus éloigné que la Terre ne l’est du Soleil (1 unité astronomique représentant environ 150 millions de kilomètres, soit la distance entre la Terre et le Soleil). Pour se rendre compte de cette distance, on peut comparer avec Pluton, située à 39 unités astronomiques du Soleil en moyenne. Cette donnée confirme que FarFarOut est bien plus éloigné du Soleil que ne l’est FarOut, qui se trouve à 124 unités astronomiques du Soleil. Quant au diamètre de FarFarOut, esquissé à partir de sa brillance et de son orbite, il semble qu’il soit de 400 kilomètres.

Distance d’objets du système solaire par rapport au Soleil, dont FarFarOut. // Source : NOIRLab/NSF/AURA/J. da Silva (image recadrée)

Les observations de FarFarOut ont révélé une autre caractéristique intéressante de l’objet : son orbite s’avère être très allongée. À son point le plus éloigné, FarFarOut peut se trouver à 175 unités astronomiques du Soleil, tandis qu’à son point le plus proche il peut s’en approcher à 27 unités astronomiques. L’orbite de FarFarOut passe donc à l’intérieur de celle de Neptune, ce qui pourrait être très intéressant pour la connaissance de l’histoire de notre système solaire. On pourrait imaginer que l’objet est passé trop près de Neptune par le passé, ce qui l’aurait projeté aux confins du système solaire. On pourrait même s’attendre à une nouvelle interaction entre FarFarOut et Neptune à l’avenir.

Le nom officiel de FarFarOut ne sera choisi qu’après de plus amples observations, qui devront avoir lieu dans les prochaines années, afin de déterminer encore mieux sa trajectoire. Étant donné que l’objet se déplace très lentement (il met un millénaire à tourner autour du Soleil), il faut des années pour étudier son orbite.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo