Mission réussie pour Hayabusa 2 : la sonde de la Jaxa, l’agence spatiale japonaise, a bien rapporté sur Terre sa capsule contenant les précieux échantillons de l’astéroïde Ryugu. Après avoir largué sa cargaison, la sonde est repartie vers de nouvelles aventures spatiales, non sans envoyer au préalable de superbes images de notre planète.

« Nous avons publié des images prises par la Optical Navigation Camera (ONC) à bord du vaisseau spatial Hayabusa 2 pendant la séparation de la capsule et l’opération de rotation autour de la Terre », peut-on lire dans un tweet du compte officiel @haya2e_jaxa publié le 9 décembre 2020.

À moins de 9 000 kilomètres du centre de la Terre

L’image suivante a été prise alors que la sonde se trouvait à une distance de 8 800 kilomètres du centre de la Terre. Hayabusa 2 venait de réaliser son passage le plus rapproché de notre planète à peine 4 heures plus tôt. La Jaxa précise que le pôle Sud se trouve ici en haut à droite de l’image. Le long du bord supérieur, on peut distinguer la côte ouest de l’Amérique du Sud.

Hayabusa 2 a immortalisé la Terre. // Source : JAXA, AIST, University of Tokyo, Kochi University, Rikkyo University, Nagoya University, Chiba Institute of Technology, Meiji University, University of Aizu

Un deuxième cliché a été obtenu un peu plus tard. Cette fois, Hayabusa 2 se trouvait à une distance de 130 000 kilomètres du centre de la Terre, environ 6 heures après son passage le plus rapproché de la planète. On distingue aisément l’Australie en bas à gauche, ainsi que la position de l’équateur au centre. Des nuages sont situés de part et d’autre de cette ceinture équatoriale.

La Terre vue par Hayabusa 2. // Source : JAXA, AIST, University of Tokyo, Kochi University, Rikkyo University, Nagoya University, Chiba Institute of Technology, Meiji University, University of Aizu

En laissant ces belles images de la Terre en souvenir, la sonde japonaise reprend sa route avec panache. Son nouvel objectif est de se mettre en orbite autour d’un autre astéroïde, 1998 KY26, en juillet 2031. Il va donc falloir plus de dix ans à Hayabusa 2 pour atteindre son but, période pendant laquelle la sonde doit réaliser six fois le tour du Soleil. L’aventure entamée le 3 décembre 2014 est loin d’être finie.