Mercure, Vénus et la Lune étaient en conjonction les matins du vendredi 13 et du samedi 14 novembre 2020. Le trio céleste a été photographié.

Une jolie conjonction entre Vénus, Mercure et la Lune attendait les observateurs et observatrices du ciel le matin du vendredi 13 et du samedi 14 novembre 2020. Les trois astres étaient en conjonction, c’est-à-dire proches les uns des autres dans le ciel.

Certains internautes ont pu profiter du spectacle et partager une photo souvenir. Le site APOD (« Astronomy Picture of the Day ») de la Nasa, qui publie chaque jour une photo marquante du ciel et/ou des objets célestes, a choisi de mettre à l’honneur cette rencontre le 14 novembre. L’image a été prise depuis l’île d’Ortygie en Sicile. L’étoile Spica, aussi appelée L’Épi, est également bien visible. Cette étoile, située dans la constellation de la Vierge, est très lumineuse.

De haut en bas : Vénus, la Lune, l’étoile Spica et Mercure. // Source : Kevin Sargozza (image recadrée)

Le trio céleste a aussi été immortalisé sur les réseaux sociaux, comme ici sur Twitter. L’image a été prise le vendredi 13 novembre.

Au cours de la semaine, les deux planètes étaient visibles à l’œil nu jusqu’à 7h50. Vénus était distinguable à partir de 5h40, tandis que Mercure faisait son apparition à 6h50. Toutes deux se trouvaient dans la constellation de la Vierge. La Lune s’est levée à 5h12 sous la forme d’un mince croissant (la nouvelle lune est pour le 15 novembre) et s’est couchée vers 16h26 le vendredi. Le samedi, elle s’est levée à 6h38 et s’est couchée à 17h01.

Ciel vu de Paris le 14 novembre 2020 à 7h30. // Source : Capture d’écran Heavens-Above

Entre le vendredi et le samedi matin, la position des astres les uns par rapport aux autres a changé légèrement. C’était le samedi, vers 7h, que Vénus, Mercure et la Lune étaient bien alignés sur le ciel, dans cet ordre (et de haut en bas).

Mercure était à son élongation maximale

Le 10 novembre, Mercure était à son élongation maximale. Ceci explique sa bonne visibilité : l’élongation maximale signifie que, observée depuis la Terre, Mercure est visible dans le ciel loin du Soleil. Son écart apparent avec notre étoile est important — elle se trouve à 19° à l’ouest du Soleil. Elle reste donc dans le ciel plus longtemps, lorsque le Soleil est couché. Mercure et Vénus ne peuvent jamais atteindre l’opposition, comme Mars peut le faire par exemple, car leur élongation ne peut pas être de 180°.

Un autre trio céleste sera à observer ce mois-ci : le soir du 19 novembre, la Lune est cette fois en conjonction avec Jupiter et Saturne. Une semaine plus tard, le 26 novembre, c’est au tour de Mars d’être toute proche de la Lune.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo