La première version de la capsule Dragon de SpaceX a été envoyée vers la Station spatiale internationale pour la dernière fois. À partir d'octobre, c'est la capsule Dragon 2 qui doit assurer cette mission.

C’est sa dernière mission : la capsule Dragon de SpaceX a été lancée dans l’espace. Elle s’est amarrée avec succès à la Station spatiale internationale le 9 mars 2020. Elle doit y rester jusqu’au mois d’avril. Ce modèle de capsule assure depuis 2012 les missions de ravitaillement de l’ISS. C’était sa vingtième et dernière approche de la station.

Cette mission marque aussi le 50e atterrissage d’une fusée Falcon 9, qui est retournée se poser à la base de lancement de Cape Canaveral (Floride). À partir du mois d’octobre, SpaceX ne se servira plus de cette capsule pour les voyages vers l’ISS. C’est la capsule Dragon 2 qui remplira désormais cette fonction. Inspiré de la capsule Dragon, ce nouveau véhicule spatial a été pensé pour assurer le déplacement des équipages de l’ISS.

Le décollage de la mission CRS-20. // Source : Flickr/CC/Official SpaceX Photos (photo recadrée)

Prochaine étape : Dragon 2

Ce vol ultime d’une capsule Dragon montre les avancées réalisées par SpaceX, depuis la conclusion de son contrat avec la Nasa pour réapprovisionner l’ISS en 2008. La première version de la capsule Dragon pouvait effectuer trois vols vers l’ISS tandis que la V2 pourra en réaliser cinq, fait remarquer Engadget. Quant aux récupérations de lanceurs, elles sont devenues courantes chez SpaceX. En février, la société a perdu une fusée : ce genre d’incident n’était pas arrivé depuis 2016.

Alors qu’une capsule Dragon remplit sa dernière mission auprès de l’ISS, les futurs vols habités de SpaceX suscitent déjà l’intérêt. Le premier vol impliquant des astronautes pourrait avoir lieu au printemps. La réussite de ce vol est capitale car elle sera la condition pour que SpaceX assure d’autres futurs trajets entre la Terre et l’ISS.

Il est possible de revoir le déroulement de la mission, diffusé en direct sur YouTube, juste ici.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo