Les 347 scientifiques de l'Event Horizon Telescope ont obtenu un prix prestigieux. La Fondation Breakthrough récompense la première image d'un trou noir dévoilée en avril dernier, avec une somme de 3 millions de dollars.

3 millions de dollars pour la première image d’un trou noir : les 347 chercheurs qui ont contribué à cet exploit scientifique ont reçu le Prix de physique fondamentale ce 5 septembre 2019. Décernée par la Fondation Breakthrough, cette récompense vient saluer le travail des chercheurs qui avaient publié leur découverte le 10 avril dernier.

Avant M87*, le trou noir supermassif au cœur de la galaxie Messier 87, aucun de ces objets célestes n’avait été imagé. Pour obtenir cette photographie, un vaste réseau de télescopes radio a été créé autour du monde, sous le nom d’Event Horizon Telescope (ou EHT, « Télescope de l’horizon des événements »). Grâce à ce partenariat, il a été possible de « photographier » l’horizon des événements du trou noir, c’est-à-dire sa frontière.

La galaxie Messier 87 abrite le trou noir qui a été photographié. // Source : Wikimedia/CC/NASA/JPL-Caltech/IPAC/Event Horizon Telescope Collaboration (photo recadrée)

Depuis 8 ans, le Breakthrough Prize récompense plusieurs avancées scientifiques essentielles dans 3 catégories : la physique, les sciences de la vie et les mathématiques. Le prix est assez généreux : chacun d’entre eux s’accompagne de la somme de 3 millions de dollars. Cette année, le prix de mathématiques revient à Alex Eskin pour son théorème de la « baguette magique » et celui des sciences de la vie est partagé entre le généticien moléculaire Jeffrey M. Friedman, le biochimiste Franz-Ulrich Hartl et le biologiste Arthur Horwich, le physiologiste David Julius et et Virginia Man-Yee Lee, spécialiste des maladies neurodégénératives.

« Un pouvoir de résolution jamais atteint »

C’est l’astrophysicien américain Shep Doeleman, qui dirige la collaboration de l’EHT, qui a été désigné pour recevoir le prix de physique fondamentale au nom du reste de l’équipe. Les 3 millions de dollars seront partagés à parts égales entre les 347 scientifiques qui ont co-écrit les six articles scientifiques publiés en avril. Chacun de leur nom est mentionné dans le communiqué de la fondation.

« L’équipe a créé un télescope virtuel aussi grand que la Terre, doté d’un pouvoir de résolution jamais atteint à la surface de notre planète », reconnaît la Fondation Breakthrough. Pour obtenir l’image de ce trou noir gigantesque (sa masse équivaut à 6,5 milliards de fois celle de notre Soleil), les prouesses techniques ne se sont pas arrêtées là. Il a fallu transférer les données par avion, puis reconstituer l’image grâce à un algorithme sur lequel a notamment travaillé l’informaticienne Katie Bouman.

La collaboration de l’Event Horizon Telescope. // Source : Wikimedia/CC/The Event Horizon Telescope Collaboration (photo recadrée et modifiée)

Grâce à ces années de travail, les scientifiques ont vu apparaître devant leurs yeux ébahis ce que les théories avaient prédit : un anneau lumineux en orbite autour d’un trou noir — cette région de l’espace où le champ de gravitation est si intense qu’aucune matière, une fois tombée dans le trou noir, ne peut s’en échapper.

Les scientifiques de l’Event Horizon Telescope seront récompensés le 3 novembre prochain lors de la remise des prix, au Ames Research Center de la Nasa, à Mountain View en Californie. Le thème de la cérémonie sera « Voir l’invisible » : la fondation rend ainsi un hommage évident aux scientifiques de l’EHT mais aussi au « pouvoir plus large des sciences et des mathématiques de révéler des mondes cachés et inexplorés ».

Partager sur les réseaux sociaux