Le plus gros oiseau du monde porte le nom de Vorombe titan. En observant les ossements de plusieurs oiseaux-éléphants éteints depuis longtemps, des zoologistes ont identifié cette espèce. Ses spécimens pesaient 650 kilogrammes.

Face au Vorombe titan, l’autruche peut aller se rhabiller : il y a plus de 1 000 ans, cet énorme « oiseau-éléphant » a vécu à Madagascar. Une étude publiée le 26 septembre dans la revue Royal Society Open Science confirme que cet animal est le plus gros oiseau qui ait jamais existé sur la Terre.

Lorsqu’il foulait encore le sol de l’île, cet oiseau incapable de voler pesait un poids comparable à celui d’un dinosaure. Comme le relève Live Science, les spécimens de cette espèce pouvaient peser plusieurs centaines de kilos : à titre de comparaison, les autruches mâles peuvent peser jusqu’à 150 kilos. Les chercheurs estiment que le Vorombe titan mesurait jusqu’à trois mètres de haut, soit 20 centimètres de plus qu’une autruche.

 

Les os qui ont permis d’identifier le Vorombe titan. // Source : James P. Hansford, Samuel T. Turvey

Il appartenait à l’ancien ordre des Aepyornithiformes, dont toutes les espèces réunies dans la famille des Aépyornithidés (les fameux oiseaux-éléphants) sont désormais éteintes. Jusqu’alors, la communauté scientifique avait distingué deux sous-branches dans cette famille : les Aepyornis et les Mullerornis.

Une espèce qui a côtoyé les humains

« Le Vorombe représente le plus grand Aépyornithidé et est le plus gros oiseau du monde, avec une masse corporelle moyenne de près de 650 kilogrammes », écrivent Samuel T. Turvey et James P. Hansford de la Société zoologique de Londres, auteurs de cette étude.

Pour confirmer leurs résultats, les deux zoologistes ont étudié des ossements retrouvés de plusieurs Aépyornithidés, disséminés dans diverses collections du monde. Depuis 50 ans, ces éléments n’avaient pas connus de « réévaluation taxinomique » permettant de les classer. Les os de l’oiseau nouvellement identifié avaient été classés à tort comme appartenant à l’espèce des Aepyornis maximus.

Le Vorombe titan était considéré à tort comme un Aepyornis maximus

Certains des os que les chercheurs ont observé étaient brisés : pour pallier ces manques, ils ont utilisé un programme informatique dans lequel ils ont entré le tracé des morceaux de squelettes récupérés. C’est ainsi que les zoologistes ont remarqué qu’ils pouvaient être séparés en trois groupes, et que le Vorombe titan a été identifié comme l’oiseau disparu le plus gros du monde.

L’extinction des Aépyornithidés est peut-être liée à des actions humaines. Ils se seraient éteints après l’arrivée des humains sur l’île de Madagascar en 350 avant J.-C, sans doute pris en chasse et perturbés par le déboisement de l’île. De rare spécimens auraient réussi à survivre jusqu’au 17e siècle.

Crédit photo de la une : Wikimedia/CC/John Megahan

Partager sur les réseaux sociaux