Thomas Pesquet était l’un des invités du YouTube Brandcast organisé ce 5 octobre 2017 à Paris par Google. Le spationaute de l’ESA en a profité pour annoncer le lancement de sa chaîne YouTube, sur laquelle il partagera au plus grand nombre ses expériences à bord de l’ISS.

De l’espace… au YouTube space. De retour sur la Terre ferme après six mois de mission à bord de la Station spatiale internationale, le charismatique spationaute français endosse désormais un costume supplémentaire : celui de Youtubeur.

À l’occasion du YouTube Brandcast organisé à Paris le 5 octobre 2017, Thomas Pesquet a annoncé au public et à la foule de youtubeurs réunis ce soir-là sous la Grande halle de la Villette qu’il ouvrait sa propre chaîne, consacrée à (vous l’aurez deviné) sa propre expérience en tant qu’astronaute.

À tour de rôle, les speakers invités par Google pour célébrer la création sur YouTube n’ont pas manqué de souligner que la plateforme leur avait permis de partager une passion, à l’instar d’Hugo Décrypte et ses interviews politiques ou de Diana Cowern et sa chaîne consacrée à la science, Physics Girl. Aux alentours de 21 heures, Thomas Pesquet est monté sur scène pour raconter à un public attentif le souvenir que lui avaient laissé ses quelques mois en orbite autour de la Terre.

« On ne perçoit la fragilité de la Terre que depuis l’espace »

Évoquant sa passion des images, et les heures passées à observer et photographier la planète bleue depuis l’ISS, le spationaute a souligné à quel point « on ne perçoit vraiment la fragilité de la Terre que depuis l’espace. »

Fonte des glaciers, nuages de pollution, tempêtes… Témoin de ces phénomènes depuis l’ISS, Thomas Pesquet a expliqué être revenu sur Terre avec l’envie de raconter au plus grand nombre quelles étaient les conséquences de l’activité humaine sur notre planète : sa chaîne Youtube flambant neuve, baptisée « Thomas Pesquet, ESA Astronaut » s’inscrit dans cette logique.

Déjà plus de 700 abonnés

Sur sa jeune chaîne YouTube, l’astronaute français a déjà publié cinq vidéos dans lesquelles il accueille ses premiers abonnés (un peu moins de 800 personnes à l’heures où nous écrivons ces lignes) avec des images de ses expériences à bord de l’ISS. Ici, vous pouvez par exemple le voir en train d’expliquer comment se passe un entrainement sportif à bord de la station.

Particulièrement populaire sur les réseaux sociaux, — Thomas Pesquet est suivi par plus de 700 000 followers sur son compte Twitter — le spationaute se lance désormais dans le YouTube game, où il n’aura sans doute rien d’un débutant.

Excellent communicant, Thomas Pesquet n’aura probablement aucun mal à subjuguer sa communauté en racontant avec son aisance habituelle ses expériences parmi les étoiles. Son auditoire au YouTube Brandcast a, en tout cas, bu ses paroles hier soir.