Une seule image prise par le télescope James Webb contient plus de 45 000 galaxies. Ce cliché permet de remonter dans le passé de l’Univers, des millions d’années après le Big Bang.

Il suffit d’un coup d’œil pour regarder plus de 45 000 galaxies en même temps. Grâce à une seule image obtenue par le télescope James Webb (JWST), et présentée par la Nasa le 5 juin 2023, nous pouvons remonter dans le passé, il y a 13,2 milliards d’années. L’image est d’autant plus impressionnante lorsque l’on sait qu’elle ne représente qu’une petite portion du ciel, équivalente à un cinquième du diamètre de la pleine Lune.

Les plus lointaines galaxies visibles dans cette image sont vues telles qu’elles étaient lorsque l’Univers avait à peine 6 % de son âge actuel, soit 600 millions d’années — l’Univers est âgé de 14 milliards d’années. Les couleurs bleu, vert et rouge de l’image servent à identifier les données de la caméra NIRCam, le principal instrument de James Webb produisant des images dans le proche infrarouge.

45 000 galaxies en une image. // Source : NASA, ESA, CSA, Brant Robertson (UC Santa Cruz), Ben Johnson (CfA), Sandro Tacchella (Cambridge), Marcia Rieke (University of Arizona), Daniel Eisenstein (CfA)
45 000 galaxies en une image. // Source : NASA, ESA, CSA, Brant Robertson (UC Santa Cruz), Ben Johnson (CfA), Sandro Tacchella (Cambridge), Marcia Rieke (University of Arizona), Daniel Eisenstein (CfA)

L’image a été obtenue dans le cadre de l’un des principaux programmes scientifiques de James Webb, JADES (pour « JWST Advanced Deep Extragalactic Survey »). Ce programme doit permettre d’étudier les premières étapes de la formation des galaxies, sur la base de 800 heures d’observation. Les données du programme ne sont pas encore disponibles. Cependant, JADES est déjà bien avancé, avec la découverte de centaine de galaxies qui existaient lorsque l’Univers était âgé de 600 millions d’années.

James Webb enquête sur le brouillard juste après le Big Bang

« Peu de temps après le Big Bang, l’Univers était rempli d’un brouillard opaque qui ne s’est dissipé que des centaines de millions d’années plus tard. Pourquoi ? Webb a étudié les galaxies de l’époque de la réionisation (500 à 850 millions d’années après le Big Bang) pour enquêter », résume la Nasa sur Twitter. D’après les découvertes de scientifiques, les galaxies de cette époque ont dû connaître d’intenses formations d’étoiles. Ces étoiles ont dû « pomper de la lumière ultraviolette », contribuant à dissiper ce fameux brouillard opaque.

L’astronome Marcia Rieke, de l’université de l’Arizona et responsable du programme JADES, complète ce constat, dans le communiqué de la Nasa : « La formation des étoiles dans l’Univers primitif est beaucoup plus complexe que nous le pensions. »


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !