Les tempêtes de sable sont un phénomène météorologique impressionnant. Le vent soulève des poussières, formant des murs de couleur orange et de plusieurs kilomètres de haut.

Une gigantesque tempête de sable s’est produite dans le nord de l’Égypte, le 1er juin 2023. Les images du phénomène partagées sur les réseaux sociaux sont impressionnantes : on y voit un mur de nuages orange avancer dans le canal de Suez, assombrissant tout sur son passage. Cet événement a malheureusement entraîné un décès et cinq blessés, selon l’AFP.

@numerama

Une violente tempête de sable a frappé ce jeudi 1er juin le nord de l’Égypte, et notamment sa capitale Le Caire qui abrite plus de 20 millions d’habitants, causant 1 mort et 5 blessés. #tempetedesable#tempête#égypte#impressionnant#actu#monde #numerama

♬ son original – Numerama – Numerama

Voici comment se forment ces phénomènes de tempête de sable, dont les impacts sur l’humain et le climat sont loin d’être négligeables.

Qu’est-ce qu’une tempête de sable ?

Les tempêtes de sable et de poussière sont des phénomènes météorologiques, généralement provoqués par des orages. Elles sont produites par des vents forts, qui soulèvent du sable et de la poussière en grande quantité jusque dans l’atmosphère, combinés avec des surfaces sèches. Les tempêtes de sable sont liées au phénomène de l’érosion éolienne, c’est-à-dire la dégradation naturelle des sols (cependant accélérée par les activités humaines).

Les murs de poussière formés lors de ces tempêtes se produisent près du sol, mais les plus fines particules de poussière peuvent être soulevées à des kilomètres d’altitude.

Selon l’Organisation météorologique mondiale (WMO), ces tempêtes sont fréquentes dans « les régions arides et semi-arides », où la présence de végétaux est faible. Elles peuvent « parcourir des centaines, voire des milliers de kilomètres », en traversant des terres, mais également des océans.

1 micromètre (μm) correspond à un millionième de mètre. À titre de comparaison, un cheveu mesure entre 40 et 100 μm.

Les distances parcourues par les tempêtes de sable varient en fonction des conditions météorologiques et de la taille des particules de poussière transportées par le vent. Les plus petites particules sont transportées sur de plus grandes distances, car elles se déposent moins vite que les plus grosses. « La durée de vie moyenne des particules de poussière dans l’atmosphère varie de quelques heures pour celles dont le diamètre excède 10 μm, à plus de dix jours pour celles dont le diamètre est inférieur à 1 μm », selon l’Organisation météorologique mondiale.

Où se produisent les tempêtes de sable ?

Plusieurs régions du monde sont concernées par les tempêtes de sable : la plupart surviennent au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, selon l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA). L’Asie centrale et la Chine sont aussi concernées. Des tempêtes de sable peuvent également se produire aux États-Unis (le plus souvent dans le sud-ouest au printemps), en Australie ou en Afrique du Sud.

Une tempête de sable. // Source : Canva
Une tempête de sable. // Source : Canva

Quelle est la durée d’une tempête de sable ?

Les tempêtes de sable sont des phénomènes soudains. Leur durée se compte généralement en minutes, mais certains durent plusieurs heures. En mai 2018, de puissantes tempêtes de poussière ont balayé l’Iran, le Turkménistan, l’Afghanistan et le Pakistan. À certains endroits, les tempêtes ont duré jusqu’à 12 heures.

Comment se protéger d’une tempête de sable ?

En quelques secondes à peine, les tempêtes de sable peuvent réduire la visibilité à néant. Il est recommandé de rester là où l’on se trouve jusqu’à ce que la tempête de sable soit terminée.

Ces phénomènes rendent la conduite très dangereuse, car la poussière est aveuglante et étouffante : la perte de visibilité risque de favoriser des collisions en chaîne de véhicules. « Les tempêtes de poussière ne durent généralement que quelques minutes, mais les mesures prises par un automobiliste pendant la tempête peuvent être les plus importantes de sa vie », résume le service météorologique des États-Unis.

La recommandation est donc de sortir autant que possible de la chaussée avec son véhicule. Puis, il faut l’arrêter, éteindre les feux, serrer le frein à main et enlever le pied de la pédale de frein (pour éviter d’allumer les feux arrière du véhicule, ce qui pourrait être mal interprété par d’autres automobilistes). Il faut ensuite rester dans le véhicule, avec la ceinture de sécurité toujours bouclée. S’il est impossible de quitter la route, il faut réduire sa vitesse, allumer ses feux, se servir régulièrement son klaxon et utiliser la ligne blanche centrale comme guide — et la route dès que possible.

Quel lien entre tempêtes de sable et changement climatique ?

Avec les effets du changement climatique, les tempêtes de sable risquent de devenir un problème de plus en plus préoccupant. L’agriculture intensive est un facteur de risque, car elle peut contribuer à créer des épisodes de tempête de sable : elle est à l’origine du Dust Bowl, une série de tempêtes survenues dans les années 1930 aux États-Unis.

Au Moyen-Orient, les tempêtes de sable tendent à se produire de plus en plus tôt (dès le mois de mars au lieu du mois de mai) et plus souvent. Avec la hausse des températures anticipée, la menace qu’elles représentent risque de grandir encore plus.

C’est aussi une préoccupation économique. Selon le Forum économique mondial, chaque tempête de sable peut faire des ravages dans une douzaine de pays : destructions de bâtiments, de lignes électriques, perte de récoltes, interruption des transports. On estime que le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord perdent environ 13 milliards de dollars par an à cause des conséquences des tempêtes de sable.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.