Les scientifiques s’intéressent à l’histoire évolutive de chaque partie de notre corps. Et les cheveux sont intéressants : il semblerait que leur développement provienne de notre position bipède, exposant notre crâne au Soleil. Quand ils sont bouclés, ils seraient plus protecteurs encore.

Toutes les parties de notre corps proviennent d’une longue histoire évolutive. Les cheveux en font partie. Il existe par ailleurs une catégorie de cheveux fort intéressante d’un point de vue biologique : les cheveux bouclés. L’être humain est le seul mammifère à disposer de cette particularité. Des travaux mis en ligne fin janvier 2023 explorent cette question et identifient un début de réponse, cohérent avec les autres travaux sur le cuir chevelu.

Il faut en revenir, d’abord, à la présence même de cheveux chez l’être humain. Comme le rappelle cette étude, le cuir chevelu proviendrait tout bonnement du développement de la posture bipède. La tête étant davantage exposée au Soleil dans cette position, le développement de poils — cheveux — sur le crâne permet de minimiser l’apport en chaleur et de protéger contre les radiations.

Les cheveux ont un rôle de thermorégulation. // Source : Canva
Les cheveux ont un rôle de thermorégulation. Leur forme a également un rôle qui peut varier dans cette fonction. // Source : Canva

Une expérience datant de 2010, mettant des humains à l’épreuve durant un exercice physique, montrait déjà que l’absence de cheveux sur la tête accroît la transpiration, là où la présence de cheveux la réduit. Le rôle « thermorégulateur » des cheveux est donc déjà connu.

Pour développer cette compréhension à un plus grand panel de cheveux humains, l’équipe de cette nouvelle étude a mobilisé un « mannequin thermique » et différentes perruques fabriquées en véritables cheveux humains.

« Les cheveux bouclés sont les plus protecteurs »

De toutes les configurations possibles étudiées par ces scientifiques, les cheveux les plus « étroitement bouclés » fournissent une « réduction supplémentaire de l’influx de chaleur ». Résultat, « les cheveux bouclés sont les plus protecteurs », car plus efficaces que les poils plus droits et rigides de la plupart des mammifères.

« Plus précisément, nos résultats montrent que les cheveux protègent le cuir chevelu du rayonnement solaire tout en minimisant la quantité de sueur nécessaire pour compenser le gain de chaleur, les cheveux étroitement frisés offrant la meilleure protection », écrivent les auteurs en conclusion. Les cheveux, d’autant plus bouclés, permettent un « équilibre optimal » entre la perte de chaleur sur la grande surface du corps (en raison de la position debout) et le gain de chaleur solaire sur la surface plus petite du cuir chevelu (puisque la tête devient la zone la plus exposée, tout en contenant un élément essentiel qu’est le cerveau).

Ces travaux accroissent donc l’hypothèse selon laquelle le développement des cheveux chez l’humain vient du développement de la posture bipède chez nos ancêtres. Ils sont un avantage évolutif, a fortiori s’ils sont bouclés/frisés.

La principale limite de ces travaux se trouve dans l’expérience elle-même : elle mobilise des mannequins dans une chambre climatique contrôlée. Pour tirer une conclusion plus définitive, il faut dorénavant que l’équipe de recherche reproduise ses résultats en présence de véritables humains, en conditions réelles.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !