La vaccination contre la rougeole atteint des records… de recul. L’OMS alerte sur les interruptions et retards dans les programmes d’immunisation des enfants contre cette maladie, qui peut s’avérer très grave.

Ce rapport, publié en novembre 2022 par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), alerte : le nombre d’enfants non vaccinés contre la rougeole a atteint un record. Au total, 40 millions d’enfants sont à risque, car 25 millions n’ont pas accompli leur première dose et 14,7 millions n’ont pas fini le schéma vaccinal en n’ayant pas de seconde dose.

C’est une maladie qui peut pourtant avoir de graves conséquences sur la santé. Rien qu’en 2021, justement, l’OMS a relevé 9 millions de cas dans le monde, dont 128 000 morts attribuables à cette maladie.

« Une menace imminente dans toutes les régions du monde »

Plusieurs causes se combinent :

  • Un déclin général de la couverture vaccinale ;
  • Un affaiblissement de la surveillance de la rougeole dans le monde ;
  • Des interruptions et des retards dans la vaccination en raison de la pandémie du covid — qui a pourtant elle-même su déployer une stratégie vaccinale efficace de grande ampleur ;
  • Des flambées de la maladie — plusieurs pays qui avaient entièrement éradiqué la maladie se retrouvaient avec des cas.

De fait, la rougeole redevient « une menace imminente dans toutes les régions du monde », indique l’OMS. C’est une maladie grave, très contagieuse, mais dont la vaccination est pourtant bien l’une des plus efficaces — être complètement vacciné empêche presque à coup sûr la moindre infection.

Les 5-11 ans pourraient bientôt être vaccinés contre le covid // Source : CDC / Unsplash
La vaccination contre la rougeole est connue pour être radicalement efficace. // Source : CDC / Unsplash

Il faut cependant une couverture vaccinale de 95 %, dans une population, pour garantir une immunité collective. Mondialement, ce chiffre est de 81 % pour la première dose et de 71 % pour la seconde. Ces chiffres, bien évidemment, varient d’un pays à l’autre.

« Il est absolument essentiel de remettre les programmes de vaccination sur les rails. »

Tedros Adhanom Ghebreyesus

« Il est absolument essentiel de remettre les programmes de vaccination sur les rails. Derrière chaque statistique de ce rapport se cache un enfant menacé par une maladie évitable », urge le directeur général de l’OMS, le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Même si la pandémie fait partie des causes directes, le déclin de cette vaccination avait démarré avant le covid. « Depuis trois ans, nous tirons la sonnette d’alarme sur le déclin des taux de vaccination et le risque croissant pour la santé des enfants dans le monde », a relevé Ephrem Tekle Lemango, chef des programmes d’immunisation de l’UNICEF. « Les écarts croissants dans la couverture vaccinale laissent la rougeole — la maladie mortelle la plus contagieuse et pourtant évitable par la vaccination — se propager et causer des maladies et des décès. Nous disposons d’une courte fenêtre d’opportunité pour rattraper de toute urgence le terrain perdu en matière de vaccination contre la rougeole et protéger chaque enfant. »