Les bougies Yankee sont connues pour leurs senteurs. Pendant la pandémie, de nombreux commentaires regrettent soudainement leur absence d’odeur. Il y a un lien avec les symptômes du covid, comme le montre un scientifique.

Une marque de bougie odorante comme indicateur de l’évolution épidémique ? « Tout a commencé comme une blague », confiait Nick Beauchamps, auprès du NewScientist, cet été 2022. Ce scientifique a enquêté sur des commentaires, postés par des clients Amazon, qui pourraient bien aider à suivre le covid et ses symptômes — en tout cas pour l’anosmie (perte d’odorat).

Ces travaux ont été publiés dans une étude, en juin 2022, mais le Dr. Jorge Caballero a remis un coup de projecteurs sur eux avec un tweet, ce 9 octobre.

« Absolument aucune senteur ! »

Les intrigantes reviews concernent les bougies Yankee Candles. « Habituellement, les bougies Yankee sont excellentes. Les deux que j’ai reçues ont brûlé en sentant à peine », regrette, par exemple, un internaute. « Absolument aucune senteur ! », ajoute un autre. « Il n’y a littéralement aucune senteur dans cette bougie ! », s’exclame encore un autre client.

Ces commentaires pullulent par dizaines, voire centaines, au-dessous des produits Yankee Candles, sur Amazon. Pourtant, la marque a une réputation en la matière. L’absence de fragrance est d’autant plus étrange que ce type de bougies peut même parfois sentir énormément — si vous la sentez de trop près pendant trop longtemps, elle peut faire tourner la tête.

Les commentaires négatifs sur les bougies Yankee Candles. // Source : Nick Beauchamps & al.
Les commentaires négatifs sur les bougies Yankee Candles. // Source : Nick Beauchamps & al.

Pour cette raison, la situation a attiré l’attention de Nick Beauchamps, chercheur à la Northeastern University, dans le Massachusetts (États-Unis). D’abord intrigué et amusé, il a finalement bâti un modèle d’analyse statistique. Il se trouve que l’un des symptômes déterminants du covid est l’absence de goût et/ou d’odorat.

L’augmentation des commentaires négatifs n’est « pas le fruit du hasard »

Nick Beauchamps et son équipe ont donc passé en revue pas moins de 9 837 commentaires clients sur Amazon, postés entre septembre 2018 (avant la pandémie) et décembre 2021 (en pleine vague épidémique), pour les quatre bougies les plus célèbres de la marque. Ils ont rapporté ces reviews aux pics de cas rapportés aux États-Unis.

« Pour chaque tranche de 100 000 nouveaux cas de covid par semaine aux États-Unis pendant la période d’étude, le nombre de critiques de Yankee Candle indiquant que le produit n’avait pas d’odeur a augmenté de 0,25 point de pourcentage », explique Nick Beauchamps. Ce lien « n’est pas le fruit du hasard » et restait significatif même lorsque l’équipe de recherche a soustrait les autres maladies saisonnières pouvant réduire l’odorat.

La ligne rouge représente les cas de covid. La ligne bleue concerne les commentaires négatifs mentionnant l'absence d'odeur des bougies Yankee Candles. // Source : Nick Beauchamps & al.
La ligne rouge représente les cas de covid. La ligne bleue concerne les commentaires négatifs mentionnant l’absence d’odeur des bougies Yankee Candles. // Source : Nick Beauchamps & al.

De même, la connexion restait importante alors que le variant Omicron commençait à arriver aux États-Unis — alors que ce variant est réputé causer moins d’anosmies que les précédents.

Dans un contexte où le nombre de tests est en chute — les populations se faisant de moins en moins tester –, l’étude relève que ce type d’éléments numériques viraux peuvent participer au suivi de l’évolution épidémique. Même si cela reste, bien évidemment, un marqueur partiel et imparfait, a fortiori avec un Omicron qui porte assez peu d’anosmies. De fait, Nick Beauchamps rappelle lui-même que son travail sur ce sujet n’a rien de révolutionnaire ; c’est tout au plus une approche scientifique amusante.