Une île a émergé au sud-ouest de l’océan Pacifique en raison de l’éruption d’un volcan sous-marin. Une formation rocheuse de ce type peut disparaître d’ici à un ou deux mois, ou bien persister encore quelques années.

De nouvelles îles n’apparaissent pas à tout bout de champ. Mais ce n’est pas non plus rarissime : l’activité terrestre sous-marine peut provoquer l’émergence de petits bouts de terre. Ce qui en résulte n’a rien avoir avec une île paradisiaque aux palmiers et aux plages de sable : il s’agit plutôt d’un morceau de roche.

C’est une île de ce type qui a émergé au cœur de l’océan Pacifique, comme l’a relevé l’Earth Observatory, rattaché à la Nasa. Dans cette région, celle des Tonga, on trouve une densité élevée en volcans sous-marins. L’un d’entre eux s’est déclenché, le 10 septembre 2022.

L'île fait 24 000 kilomètres carré à ce jour. // Source : NASA Earth Observatory
L’île fait 24 000 kilomètres carré à ce jour. // Source : NASA Earth Observatory

L’image ci-dessus a été capturée par le satellite Landsat-9. On peut y voir très nettement le panache de fumée, qui provient du volcan, lequel a également craché d’importantes quantités de cendres et de lave. Cette activité volcanique aura été suffisamment importante pour soulever un morceau de terre.

Seules 11 heures d’éruption auront suffi pour faire émerger les prémices de l’île. Au début, elle ne faisait que 4 000 mètres carrés, mais ces derniers jours, depuis le 20 septembre, elle s’épanouit sur 24 000 mètres carrés. Elle est toujours présente fin septembre.

L’île peut disparaître n’importe quand

La localisation où l’événement volcanique a eu lieu est bien connue des scientifiques : Home Reef. C’est la zone de subduction Tonga-Kermadec, où trois plaques tectoniques entrent en collision à une vitesse de contact réputée pour être la plus rapide du monde — le mouvement est de 24 centimètres par an. La fosse formée entre les plaques est aussi, de fait, l’une des plus profondes : 10 800 mètres. Il en résulte une très longue chaîne de volcans sous-marins, à l’activité extrêmement intense.

N’imaginez pas, en tout cas, pouvoir poser vos valises sur cette île : elle pourrait disparaître sans crier gare. « Les îles créées par les volcans sous-marins sont souvent éphémères, bien qu’elles persistent parfois pendant des années », explique la Nasa. Une île éphémère causée par un volcan sous-marin peut persister pendant seulement un ou deux mois avant d’être emportée par les eaux, ou bien durant plusieurs décennies.

Dans la région de Home Reef, quatre événements volcaniques similaires ont déjà été repérés par l’humanité. Les deux premiers ont eu lieu en 1852 puis en 1857, formant de petites îles temporaires. En 1984 et en 2006, des îles plus massives s’étaient développées, avec des falaises allant jusqu’à 70 mètres de haut.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !