Pour 5 euros par mois, Gaumont Classique propose plus de 200 classiques en noir et blanc. Une offre annuelle existe aussi.

Gaumont, le géant français du cinéma, se lance dans le streaming. Pour 5 euros par mois ou 50 euros par an depuis le mardi 10 mai, la plateforme de SVOD (ou VàDA en français) met à disposition de ses abonnés un catalogue de 200 films, tous en noir et blanc. D’autres classiques seront régulièrement ajoutés, ainsi que des documentaires.

Gaumont et le streaming

Si Gaumont n’est pas le premier acteur français à s’aventurer sur le marché du streaming (myCANAL, Canalplay, Salto, myTF1 Max, 6play Max…), son appartenance au monde du cinéma a de quoi surprendre (même s’il a délégué son activité salles à Pathé en 2017). En France, où la chronologie des médias protège énormément les salles, il est rare de voir un acteur du grand écran dire du bien du streaming. On se rappelle notamment des boycotts de Netflix au Festival de Cannes, qui ont conduit à l’éviction du champion américain de la compétition.

Certes, Gaumont Classique ne propose que des vieux films, mais il révèle l’intérêt de Gaumont pour la SVOD. Difficile de ne pas trouver ça intéressant. Pourrait-t-on aller plus loin un jour ?

Gaumont Classique
La page d’accueil de Gaumont Classique // Source : Capture Numerama

Sur Gaumont Classique, on trouve plusieurs films français cultes produits par Gaumont comme Les Tontons flingueurs ou Un témoin dans la ville (des films indisponibles ailleurs). Le service de streaming existe aussi sous la forme d’une application iOS ou Android, mais n’est pour l’instant pas inclus dans des bundles, comme celui de myCANAL. Dans son communiqué, Gaumont dit qu’il enrichira son catalogue « Classique » le 17 mai de films liés au Festival de Cannes. D’autres ajouts auront lieu régulièrement, avec « l’ambition de faire redécouvrir à de nouveaux publics des œuvres du patrimoine cinématographique en noir & blanc ». Il précise également ne pas cesser la vente de formats physiques ou des droits aux autres chaînes, mais juste souhaiter tout réunir au même endroit.

Gaumont va-t-il contre ses convictions en se lançant dans le monde du streaming ? Nous pourrions être tentés de le penser mais la réalité est que Netflix est, aujourd’hui, le plus grand client de Gaumont. Le géant du streaming américain lui achète beaucoup de séries, ce qui laisse penser que Gaumont a des raisons de ne pas totalement détester ses nouveaux rivaux, d’autant plus qu’il ne sera bientôt plus lié à aucune salle. En lançant sa propre plateforme, il sécurise les droits sur ses vieux films et les met en lumière. Reste à savoir si les gens sont prêts à payer pour du contenu âgé.

Source : Montage Numerama

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Découvrez notre comparateur