À quelques semaines de sa sortie en boutique, Numerama vous fait découvrir en exclusivité mondiale deux cartes de la prochaine extension de Magic, Les rues de la Nouvelle-Capenna.

Les rues de la Nouvelle-Capenna, la 92e et prochaine extension de Magic, arrive en boutique ce 29 avril. Moins d’un mois à patienter pour découvrir un tout nouveau plan, à la thématique et aux inspirations originales.

Un tout nouveau plan

Comme nous vous l’avions expliqué dans un précédent article, le monde de Magic est conçu autour du concept de multivers. Chacun de ces univers est un plan, indépendant et autonome, mais que certains personnages, les arpenteurs (ou planeswalkers), peuvent traverser.

Il en existe déjà des dizaines. Certains n’ont fait l’objet que d’une seule extension, quand d’autres ont déjà été utilisés plusieurs fois. Il en existe même qui ont été évoqués, au travers des cartes ou de l’intrigue autour du jeu, mais sans avoir été nommé. Certains plans se sont formés naturellement, alors que d’autres ont été forgés par de puissantes entités.

Les premiers et la majorité d’entre eux sont d’inspiration médiévale fantastique, avec des chevaliers, des dragons, des gobelins, etc. Mais il y en a aussi beaucoup qui sont une version fantasmée et pulp de civilisations bien de chez nous. Vikings, Égypte antique, Japon médiéval, etc. Ou qui reprennent des univers à leur propre sauce (un monde de contes de fées, l’Inde version steampunk, un Eldorado peuplé de dinosaures et découvert par des conquistadors vampiriques, etc.). Le dernier en date était déjà particulier dans le sens où il mêlait le Japon médiéval à son pendant futuriste. Les samurais y côtoyaient des robots de combat.

Les rues de la Nouvelle-Capenna prend place dans un tout nouveau plan, inventé pour l’occasion, mais dont le nom n’a pas encore été dévoilé. Pour la première fois, il tire son inspiration du continent nord-américain. Plus précisément des villes des États-Unis dans les années 20. On y retrouve tout à la fois une architecture de style Art déco, dans les bâtiments et les intérieurs, mais aussi une ambiance venue tout droit des films de gangsters et des films noirs (prohibition, crime organisé, etc.).

Les rues de la Nouvelle-Capenna
Quelques exemples de design propre à l’extension // Source : Wizards of the Coast

La métropole, dont l’extension tire son nom, construite par des anges, est maintenant aux mains de cinq familles criminelles, dirigées par des démons. Elles se battent entre elles pour prendre le contrôle du Halo, une substance magique, dernier présent laissé par les anges avant leur départ.

Les rues de la Nouvelle-Capenna

Mécaniquement parlant, chaque famille est spécialisée dans trois couleurs parmi les cinq du jeu, dont une couleur prédominante, et propose de nombreuses cartes tricolores. Bien plus qu’à l’accoutumée, comme c’était déjà le cas dans certaines extensions plus anciennes. Chaque famille est également caractérisée par un mot-clé, et donc une mécanique, qui lui est propre.

Les Cabaretti (rouge-vert-blanc) se reposent sur la synergie entre leurs créatures et la possibilité d’en jouer beaucoup. Les Courtiers (vert-blanc-bleu) ont beaucoup d’effet de protection et de contrôle. Les Maestros (bleu-noir-rouge) sont spécialisés dans le sacrifice de leurs créatures et dans la destruction de celles de l’adversaire. Les Obscura (blanc-bleu-noir) ont beaucoup d’effets pour piocher des cartes supplémentaires et pour contrôler le terrain de jeu. Enfin, les Riveteurs (noir-rouge-vert) attaquent vite et fort.

En partenariat avec Wizards of the Coast, l’éditeur du jeu, nous vous dévoilons deux cartes, en exclusivité mondiale, que vous aurez peut-être la chance de retrouver dans vos paquets.

Pas évident de juger de leur puissance sans connaître les plus de 200 autres cartes composant l’extension. Mais Ennemi public propose une capacité rarement vue (du moins récemment), obligeant l’adversaire à vous attaquer. Idéal si vous avez des créatures plus grosses que lui sur lesquelles les siennes vont s’empaler, ou pour dégager la voie avant de l’attaquer à votre tour.

Les rues de la Nouvelle-Capenna
La carte Ennemi public // Source : Wizards of the Coast

Séraphine fracassée laisse entrevoir une belle façon d’arriver à payer tout ce mana multicolore des cartes de l’extension. Surtout en limité où on est plus contraint qu’en construit (consultez nos précédents articles si vous ne connaissez pas la signification de ces termes).

Les rues de la Nouvelle-Capenna
La carte Séraphine fracassée // Source : Wizards of the Coast
Les rues de la Nouvelle-Capenna
Une illustration alternative de Séraphine fracassée // Source : Wizards of the Coast

Comme d’habitude, plusieurs produits sont proposés, selon votre façon de jouer et votre budget : pack d’avant-première, bundle, booster de draftbooster d’extensionbooster collector, etc. Et, évidemment, vous pourrez aussi y jouer sur Arena, la version numérique du jeu.

Comme à chaque fois, et même si le jeu va souffler sa trentième bougie l’année prochaine, l’équipe de conception parvient à nouveau à nous donner envie. Et il y a quelques membres de la rédaction de Numerama pour en témoigner. Enfin, n’hésitez pas à visiter les autres sources vous proposant des avant-premières exclusives.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.