À quelques semaines de sa sortie en boutique, Numerama vous fait découvrir en exclusivité mondiale deux cartes d’Innistrad - Chasse de minuit, la prochaine extension de Magic.

Innistrad – Chasse de minuit, la 89e et prochaine extension de Magic, arrive en boutique le 24 septembre 2021. Moins d’un mois à patienter pour retourner sur l’un des plans préférés des joueurs, avec une extension qui va chambouler le format Standard. Plan ? Format Standard ? Vous ne savez pas de quoi il s’agit ? Pas de panique, on vous explique tout dans la suite de l’article.

Innistrad - Chasse de minuit
Source : Wizards of the Coast

C’est quoi un plan dans Magic ?

Le monde de Magic, soit toute la trame scénaristique qui sert de support au jeu, est conçu autour du concept de multivers. Et chaque entité de ce dernier est un plan, un univers à part entière, régi par ses propres règles et concepts. Il en existe beaucoup, plus d’une quarantaine, s’inspirant généralement de régions ou de mythologies réelles ou fictives. Citons par exemple Amonkhet et sa thématique égyptienne, Kaldheim et son panthéon de dieux nordiques, ou Dungeons & Dragons, le dernier en date, reprenant l’univers du jeu de rôle éponyme.

Le plan qui nous intéresse aujourd’hui est celui d’Innistrad, puisqu’il sert de support à la prochaine extension, Chasse de minuit. D’ambiance gothique d’Europe du Nord et de l’Est, on y côtoie certes des humains, mais surtout différentes tribus de monstres issus de ce folklore : vampires, morts-vivants, loups-garous, esprits, démons, etc.

Innistrad - Chasse de minuit
Les terrains donnent le ton dans Innistrad // Source : Wizards of the Coast

Ce n’est pas la première fois qu’une extension prend place sur le plan d’Innistrad, et chacune d’elles a laissé d’excellents souvenirs aux joueurs. Ils apprécieront certainement d’y retourner.

Si vous souhaitez aller plus loin et découvrir toute l’histoire qui se cache derrière Magic et ses plans, nous ne saurions trop vous conseiller les épisodes « Fait ou fiction » de la chaîne YouTube « Magic c’est chic ! ».

C’est quoi le format Standard ?

Il existe de nombreuses manières de jouer à Magic : les formats. L’un d’eux, le Standard, est le plus simple d’accès pour les joueurs qui découvrent le jeu, ou y reviennent après quelques années de pause.

On imagine bien la difficulté à rassembler les meilleures cartes d’un jeu bientôt trentenaire, et proposant de nouvelles extensions plusieurs fois par an — autant pour les trouver que pour y mettre le prix. Le format Standard est beaucoup moins large, puisqu’il n’autorise que les cartes éditées dans les deux années passées. Chaque automne, les plus anciennes extensions sortent du format pour faire place aux nouvelles.

Cette année, dès la sortie de Chasse de minuit, quatre extensions, pas des moindres en termes de puissance, ne seront plus autorisées. C’est donc bel et bien un chamboulement pour les joueurs concernés, pas nécessairement par les nouvelles cartes proposées, mais plutôt par toutes celles qui s’en vont. Cette évolution va demander de totalement revoir ses stratégies et la manière de construire son paquet.

Chasse de minuit

Chasse de minuit propose tout le bestiaire inhérent au plan d’Innistrad, mais se concentre surtout sur une tribu en particulier : les loups-garous. D’anciennes mécaniques reviennent, et de nouvelles apparaissent. Citons notamment la possibilité de rejouer des cartes du cimetière, bien en lien avec le thème, la génération de zombies éphémères, qui meurent après avoir attaqué, et enfin une mécanique bien appréciée des précédentes extensions, adaptée aux spécificités des lycanthropes : la transformation.

Contrairement à la plupart des cartes Magic qui ont un dos classique, celles qui peuvent se transformer présentent une face jouable des deux côtés. On la pose en jeu sur son côté recto, puis, selon certaines conditions, on la retourne sur son verso. Chasse de minuit ajoute un concept thématique supplémentaire : la gestion du jour et de la nuit. Si un effet fait passer de l’un à l’autre, toutes les cartes concernées se transforment automatiquement : humain le jour, bête sanguinaire aux crocs acérés la nuit. Ainsi, si un joueur ne joue aucun sort pendant son tour, la nuit tombe, et, au contraire, s’il en joue au moins deux, le jour se lève à nouveau.

Les vampires ne sont pas oubliés pour autant, mais seront mis en avant dans l’extension suivante, Noce écarlate, prévue en novembre, et qui fait suite directe à Chasse de minuit. Une sorte de diptyque, aussi bien thématique que mécanique.

En partenariat avec l’éditeur du jeu, nous vous dévoilons deux cartes, en exclusivité mondiale, que vous aurez peut-être la chance de retrouver dans vos paquets. Difficile de juger de leur puissance sans connaître le reste du pool. Si « Remuer la terre » semble plutôt situationnelle, nul doute qu’on risque de croiser « Augure de l’automne » assez souvent sur les tables.

Innistrad - Chasse de minuit
Source : Wizards of the Coast

Les voici aussi en version anglaise :

Innistrad - Chasse de minuit
Source : Wizards of the Coast

Comme d’habitude, plusieurs produits sont proposés, selon votre façon de jouer et votre budget : booster de draft, booster d’extension, booster collector, bundle, etc.

Du fait de la cote élevée du plan Innistrad parmi les joueurs, des nombreux changements induits, et des mécaniques appréciées qui font leur retour, Chasse de minuit est une extension à priori promise à un bel avenir. Vous avons en tout cas hâte de l’essayer, que ce soit en version physique ou électronique, quelques jours avant, sur Arena.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo