Le jeu mobile Utter Us a deux objectifs : vous faire détruire des mycoses et autres plaques d’endométriose. Et surtout, mettre sur le devant de la scène les problèmes de santé auxquels les femmes font face, et qui sont trop souvent ignorés.

Vos missions, si vous les acceptez, seront les suivantes : aider Léa à se débarrasser de ses mycoses, détruire les plaques d’endométriose d’Élodie, et enlever au scalpel les fibromes de Catherine. Heureusement, vous n’avez pas besoin de compétences médicales pour le faire dans Utter Us, un jeu mobile gratuit mis au point par des équipes de recherche et de développeurs dans un but précis : sensibiliser les joueurs à des problématiques sanitaires mal connues.

Vous pouvez jouer à Utter Us gratuitement sur iPhone ou sur Android.

Utter Us vous fait combattre le mal de l’intérieur

Si le gameplay et l’histoire sont très simples (vous n’avez qu’à cliquer sur les bestioles que vous voulez détruire), le jeu n’en reste pas moins addictif. Il faut dire que la perspective de pouvoir s’en prendre à l’endométriose (qu’on en soit atteinte ou non), même virtuellement, est particulièrement attrayante. D’autant plus si vous avez en ce moment des douleurs. Je vois ça comme une façon de leur rendre la pareille, en fin de compte. Il n’y a pas vraiment de boss final ni même de véritable progression, mais on apprécie surtout la perspective de pouvoir violenter des mycoses.

utter us
Êtes-vous prête à vous battre contre des fibromes ? // Source : Utter US

Utter Us est né en novembre 2019, lors d’une game jam organisée par l’association ComPaRe (« communauté de patients pour la recherche »). Le principe de cet événement était simple : les équipes participantes avaient 48h pour « créer le plus beau jeu vidéo devant permettre de sensibiliser le grand public à la recherche clinique », explique le site d’Utter Us. Le projet autour du jeu est simple : informer sur les problèmes de santé féminine. Ces derniers sont en effet trop souvent ignorés par la communauté scientifique.

« Le problème, ce sont les biais de genre dans la recherche : on connaît moins de choses sur les femmes que sur les hommes », explique le jeu en introduction. Et la conséquence directe de ce biais est terrible pour les femmes, qui souffrent régulièrement de retard de diagnostic à cause de ce manque, et ne reçoivent pas le bon traitement au bon moment. C’est particulièrement vrai dans le cas de l’endométriose, et ce alors qu’une femme sur dix en est atteinte en France.

Utter Us s’est donc donné pour mission de démystifier endométriose, fibrome et mycose, et « d’en proposer une vulgarisation en fournissant des explications médicales et scientifiques à chacun des niveaux ». Et ça marche : dans le mini jeu Vagina Invaders, on apprend que bien que 75 % de femmes soient touchées par des mycoses, il y a encore très peu de recherches faites sur ce sujet. Dans Fibrozor, que les femmes parlent de leur problème de fibromes à leur médecin en moyenne 4 ans après le début des symptômes, et dans Monstruations, que l’endométriose ne touche pas que l’utérus, mais peut aussi se développer dans la vessie et l’intestin.