Sony a fait arrêter la commercialisation des plaques noires conçues par dbrand, permettant de changer la couleur de sa PS5.

« Attaquez-nous en justice », annonçait dbrand au moment du lancement de ses plaques noires — baptisées Darkplates et permettant aux rares propriétaires de la PS5 de changer la couleur de leur console. Cette provocation a été entendue : dans un article publié le 16 octobre, The Verge rapporte que le fabricant a reçu une lettre de Sony lui ordonnant de cesser la vente sous peine d’engager des poursuites judiciaires. Sans surprise, la multinationale brandit la violation de copyright. 

Aujourd’hui, quand on se rend sur le site de dbrand, dans la section liée aux plaques PS5, on peut voir une liste d’articles à propos de la mauvaise nouvelle. Pour l’heure, dbrand préfère obtempérer plutôt que de s’attirer davantage de foudres. Mais tout porte à croire que l’entreprise ne compte pas abdiquer totalement. En témoigne ce long sujet publié sur Reddit le 16 octobre, dans lequel le comportement de Sony est dénoncé.

Monsieur Sony, vendez des coques noires pour votre PS5

Sony reproche donc à dbrand d’avoir copié sa propriété intellectuelle concernant… de simples plaques amovibles. dbrand pensait probablement être suffisamment protégé (par exemple, le logo PlayStation n’apparaît pas), sachant qu’il est allé jusqu’à s’approprier les milliers de petits logos gravés sur la partie intérieure (qui forment une texture). L’entreprise avait simplement remplacé les icônes ‘rond, carré, croix, triangle’ par d’autres — ce qui ne plait pas à Sony.

D’ailleurs, dbrand s’est demandé comment la série Squid Game peut échapper au viseur de la firme nippone : la carte d’invitation au jeu mortel comporte des logos ‘rond, triangle, carré’ au design très similaire. Il convient toutefois de se demander si dbrand manie ici l’ironie, car Squid Game est tout de même loin d’être un revendeur d’articles de PS5…

Les logos Sony dans Squid Games // Source : Reddit/dbrand

dbrand partage bien évidemment son incompréhension : « Après tout, nous ne volons aucune vente à Sony. Pire, vous avez besoin d’une PS5 pour commander nos plaques. » Il va jusqu’à faire le parallèle avec le marché des voitures : les propriétaires ont toute la liberté de modifier extérieurement leur véhicule, grâce à des accessoiristes qui ne sont jamais inquiétés par les constructeurs automobiles. «  En tant que client, vous avez le droit de choisir des pièces pour modifier, améliorer ou réparer votre Ford F-150 », rappelle dbrand. 

Pourquoi Sony a-t-il réagi ?

Pour la marque, trois raisons peuvent avoir poussé Sony à agir :

  • Sony cherche à protéger ses plaques par des brevets (qui ne sont pas cités dans la lettre reçue par dbrand) ;
  • Sony a été atteint dans son estime par le marketing agressif de dbrand ;
  • Sony va lancer ses propres plaques noires et souhaite en garder le monopole.

Le dernier point est intéressant : il est difficile de comprendre pourquoi Sony ne vend toujours pas ses propres plaques de personnalisation pour la PS5. Cela ne paraît pas très compliqué à faire (des morceaux de plastique…), alors que le potentiel commercial est réel. D’ailleurs, tout porte à croire que ce sera bientôt le cas : ces dernières semaines, Sony a lancé une DualSense noire puis un casque Pulse 3D noir. Des plaques noires — voire une console noire — pourraient être la suite logique.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo