L'entreprise DBrand propose de commercialiser des panneaux latéraux pour la PlayStation 5 qui sont complètement noirs, afin de donner une esthétique racée à la console. Mais la marque pourrait s'attirer les foudres de Sony.

En présentant la PlayStation 5, Sony se doutait probablement qu’il allait bousculer les habitudes de sa clientèle. L’entreprise japonaise a renoncé à un châssis totalement noir — un style qui était en vigueur depuis la sortie de la PlayStation 2, en 2000 — tout en optant pour des lignes douces, où les courbes et les arrondis tranchent avec l’aspect plus anguleux des générations précédentes.

Si la géométrie de la PS5 ne peut guère être changée, sauf à se lancer dans un improbable bricolage, la couleur, elle, peut évoluer. Et c’est sur ce créneau que des sociétés comme Customize My Plates (pour personnaliser les panneaux latéraux de la console) ou DBrand cherchent à se positionner. Cette dernière, justement, se dit qu’il y a un filon à exploiter, car elle propose de vendre des panneaux noirs.

PS5 playstation 5 noir
Totalement noire, la PS5 a beaucoup d’élégance. // Source : Dbrand

Comme l’ont relevé nos confrères de Frandroid, DBrand a partagé un message sur Reddit pour expliciter ses intentions commerciales. La société dit vouloir accroitre sa cadence de production pour pouvoir honorer ses premières commandes, vraisemblablement à partir de 2021 — DBrand souhaite disposer d’un premier lot en stock avant de se lancer dans l’étape de la livraison.

Le message de DBrand a par ailleurs des accents de bravade, car la compagnie met Sony au défi de la poursuivre en justice. Visiblement, cette provocation fait écho aux soucis dont a été victime Customize My Plates cet automne. La société, qui s’était baptisée au départ PlateStation, pour faire un jeu de mots, a été obligée de céder face aux pressions de Sony, qui veille au grain dès qu’il s’agit de sa propriété intellectuelle.

Fanfaronnade et risque judiciaire

Cela étant, la crânerie de DBrand comporte sans doute une part calculée de risques, et de dispositions visant à réduire l’exposition en cas de représailles judiciaires. Ainsi, DBrand s’abstient de jouer avec la marque PlayStation dans son nom. Par ailleurs, la vente en tant que telle n’a pas encore commencé. La société se limite à l’étape des précommandes, où les internautes doivent inscrire leur mail.

Compte tenu du grand succès de la PlayStation 5, et l’accueil contrasté du public à l’égard du design de la console, DBrand a peut-être une excellente carte commerciale à jouer. Mais gare à la fanfaronnade de trop, car DBrand pourrait déchanter si Sony met en branle son département juridique pour venir lui rabattre le caquet. À moins que, d’ici là, un accord en bonne intelligence n’émerge entre les deux parties.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo