Si vous pensez que Valve s'appelle ainsi parce que le studio fait référence à une vanne, ou un robinet, vous avez raison.

Half-Life, Counter-Strike, Portal, Left 4 Dead ou Team Fortress. Depuis sa fondation en 1996, Valve a su associer son nom à quelques-uns des plus grands titres du jeu vidéo. L’un de ses fondateurs, Gabe Newell, est d’ailleurs considéré comme une légende sur le net, en témoignent les nombreux mèmes à son effigie et toutes les (vaines) tentatives d’interpréter ses prises de parole comme des indices d’une annonce prochaine de Half-Life 3, titre devenu au fil des ans une véritable arlésienne du jeu vidéo.

À dire vrai, l’inexistant Half-Life 3 a peut-être davantage été documenté sur le net que les raisons qui ont poussé Gabe Newell et Mike Harrington, l’autre fondateur de Valve, à choisir Valve comme nom d’entreprise. Pourquoi les deux hommes ont-ils retenu un nom aussi peu séduisant (Valve, en anglais, signifie vanne, ou robinet, et sert à réguler le débit d’un flux, comme de l’eau ou du gaz) ?

Oui, Valve fait référence à une vanne. Et ce n’est pas une vanne (vous suivez ?)

Justement, ce choix ne doit rien au hasard. Selon un reportage diffusé sur G4 (une chaîne de télévision américaine consacrée au jeu vidéo, comme Game One), on apprend de la bouche de Greg Coomer que la fonction d’une vanne traduisait bien l’expérience que le tout jeune studio cherchait à « écouler » vers le public, de la même façon qu’on ouvre plus ou moins le robinet pour faire passer plus ou moins de débit.

Avec Valve, explique Greg Coomer, qui était alors présenté comme concepteur de jeux par G4, ce nom visait à signifier qu’il « s’agissait de contrôler le déroulement d’une expérience divertissante en ayant la main sur cette commande pour décider quand l’augmenter ou la diminuer. C’était une métaphore convaincante ». La séquence est disponible sur YouTube depuis 2008, dans une vidéo partagée par un internaute.

Valve Vanne
Un célèbre studio de jeu vidéo. Allégorie. // Source : pertinal

D’ailleurs, dans une ancienne page du site de Valve, mais qui peut encore être retrouvée dans les archives du web, Greg Coomer est crédité pour avoir « contribué à donner à la société le nom de Valve ». Il est aussi dit de lui qu’il a dirigé le premier projet de jeu vidéo que Valve ait jamais annulé — ce qui n’est pas très reluisant. Ces mentions figuraient sur une version de 2003 du site. Elles ont été retirées depuis.

Les raisons pour lesquelles Valve s’appelle ainsi permettent naturellement de comprendre pourquoi le nom retenu pour sa plateforme de distribution de contenu en ligne est Steam (qui se traduit par Vapeur en français). En effet, la vapeur désigne ici les jeux vidéo, c’est-à-dire l’expérience divertissante dont faisait mention Greg Coomer qui circule dans les tuyaux, que Valve régule en jouant avec le robinet.

Pour la petite histoire, d’autres noms ont été envisagés un temps avant d’être délaissés.

C’est ce que racontait Gabe Newell en 2007 lors d’une interview avec le magazine Rock, Paper, Shotgun. Le studio aurait pu s’appeler Fruitfly Ensemble (« ensemble de mouches à fruits ») ou Rhino Scar (« Cicatrice de rhinocéros »). D’ailleurs, le logo devait représenter un bonhomme avec un trou au milieu du torse, pour symboliser justement cette cicatrice laissée par la corne d’un rhinocéros…

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo