Avec Birds of Prey et la fantabuleuse Histoire de Harley Quinn, Warner Bros. ajoute une démo technique de plus à sa collection de Blu-ray UHD.

La séance Blu-ray UHD du week-end est un rendez-vous imaginé par la rédaction de Numerama pour vous proposer des tests de Blu-ray UHD. Vous y trouverez des films dont le disque devrait répondre aux principales exigences en matière d’image et de son, sublimant alors votre équipement dernier cri. 

Après le décrié Suicide Squad, Warner Bros. a décidé d’étendre un peu plus son univers cinématographique DC Comics avec Birds of Prey et la fantabuleuse Histoire de Harley Quinn. Il s’agit d’un spin-off centré sur Harley Quinn, célèbre bras droit du Joker (qui n’est pas dans le film).

Film de superhéroïnes oblige, Birds of Prey et la fantabuleuse Histoire de Harley Quinn est choyé par Warner Bros., qui commercialise un Blu-ray UHD à l’image de l’anti-héroïne : très tape à l’œil.

Le film

Dans une séquence de bagarres comme il y en a tant dans le film, Harley Quinn se met à brûler la barbe — symbole de virilité — d’un méchant. Là se trouve tout le propos de Birds of Prey et la fantabuleuse Histoire de Harley Quinn, un spectacle assurément girl power qui bascule trop souvent dans l’excès pour allier le fond et la forme. Dommage, puisqu’il y a un vrai message à faire passer.

On pourra quand même se satisfaire des pirouettes d’Harley Quinn, rare point fort de Suicide Squad. Dans son propre film, elle perd l’amour de sa vie — le Joker — et l’immunité que son idylle lui offrait dans le monde du crime. Moins protégée, elle va se retrouver empêtrée dans une affaire impliquant Black Mask, l’un des pires malfrats de Gotham City (Ewan McGregor cabotine).

Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn // Source : Warner Bros.

L’image : 5/5

Birds of Prey et la fantabuleuse Histoire de Harley Quinn est un film haut en couleur, et le Blu-ray UHD le lui rend bien. Compatible avec tous les formats HDR (HDR10, HDR10+ et Dolby Vision), le disque gratifie l’audience d’une image de qualité, avec, en premier lieu, du détail à revendre (master en vrai 4K). Rien n’échappe à nos yeux : les impuretés des peaux, les motifs bariolés des tatouages de l’héroïne, la texture des nombreuses tenues du casting… Le festival est total avec Birds of Prey et la fantabuleuse Histoire de Harley Quinn. 

En prime, la compression est parfaite avec un rendu d’une propreté bienvenue. Le HDR vient ajouter un soupçon de brillance à tout ce qui a besoin de ressortir de l’écran. On pense par exemple aux strass et aux paillettes qui viennent aguicher l’œil. C’est une véritable démo technique que nous offre Warner Bros., en s’appuyant sur un film qui se prête très bien à l’exercice.

Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn // Source : Warner Bros.

Le son : 5/5

Birds of Prey et la fantabuleuse Histoire de Harley Quinn fait partie des rares Blu-ray UHD qui réunissent deux pistes Dolby Atmos — une en anglais, une en français. C’est déjà un excellent point à souligner. Impressionnant pour les yeux, le blockbuster l’est tout autant pour les oreilles. Là encore, le long métrage, rempli de scènes d’action, est un terrain de jeu idéal pour des effets sonores nombreux et précis.

Dynamique quand il le faut (belle prestation des graves quand le spectacle s’emballe) et subtile le reste du temps, la piste Atmos est une franche réussite. Les bruitages fusent de partout et on se retrouve littéralement plongé dans les facéties d’Harley Quinn. C’est un autre sans-faute technique.

Le Blu-ray UHD de Birds of Prey et la fantabuleuse Histoire de Harley Quinn est disponible à moins de 23 euros.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo