Dontnod réussit à nouveau à nous faire vivre, à la première personne, une histoire qui compte. Et à nous marquer avec des personnages complexes.

Le studio à l’origine de Life is Strange livre un nouveau jeu vidéo narratif : Tell Me Why. Cette exclusivité Xbox One / Windows 10 sortie en cette rentrée 2020 est découpée en trois épisodes de 3 à 4 heures de jeu chacun (soit une durée de vie totale de 10 à 12 heures selon votre façon de jouer). L’œuvre de Dontnod met en scène, pour la première fois dans un jeu vidéo, un personnage principal transgenre : Tyler. Il est accompagné par une deuxième protagoniste, sa sœur jumelle, Alyson.

Tell Me Why démarre avec les retrouvailles des deux jumeaux, après dix ans de séparation. La raison de cette distance : alors que les deux personnages étaient encore enfants, leur mère aurait tenté de tuer Tyler en raison de sa transidentité — ceci n’est pas un spoiler, c’est le postulat de départ du jeu.

Celui-ci se serait défendu en la poignardant. Mais les choses se sont-elles vraiment déroulées ainsi ? Alors qu’ils retournent dans leur maison d’enfance pour la vendre, les jumeaux s’engagent dans une enquête sur leur passé, main dans la main et reliés par une Voix qui leur permet de dialoguer par l’esprit.

Le rôle des souvenirs

Au fil du jeu, vous passerez dans des lieux qui rappelleront des souvenirs à Tyler et Alyson. Vous aurez alors la possibilité de les visualiser, pour reconstituer progressivement leur enfance. Les scènes seront parfois drôles, parfois touchantes, parfois déchirantes. Toutefois, une ou deux fois par épisode, Tyler et Alyson n’auront pas la même vision d’un même souvenir. Vous devrez alors choisir quel souvenir vous paraît le plus crédible.

Il vous faudra choisir quel souvenir vous semble le plus crédible. // Source : Dontnod

Tell Me Why pourrait paraître incohérent sur ce point. Oui, après tout, pourquoi proposer un jeu interactif où l’on est censé enquêter afin de reconstituer le passé, pour finalement nous proposer d’influer sur la nature du passé ? Pourtant, c’est bien dans cette mécanique que Tell Me Why prouve le génie de sa narration interactive, puisque tout le propos du jeu réside dans le rôle des souvenirs.

Dans son recueil de nouvelles Expiration, le célèbre écrivain de science-fiction Ted Chiang écrivait que les gens sont faits d’histoires : «  Nos souvenirs ne sont pas l’accumulation neutre de chaque seconde vécue ; ils sont le récit que nous écrivons à partir de moments choisis. C’est pourquoi, même lorsque nous faisons l’expérience collective d’un même événement, nous n’en faisons pas le même récit : les critères de sélection de nos souvenirs sont différents pour tous, ils sont le reflet de nos personnalités. » Il n’y a pas d’extrait plus illustratifs de l’approche choisie par l’équipe créative de Dontnod dans Tell Me Why. En témoigne d’ailleurs le livre des Gobelins, qui vous suivra tout au long du jeu. C’est un ouvrage réalisé par la mère des jumeaux, contenant de petits contes pour enfants qui contiennent tous une signification cachée sur le passé.

Influer sur les souvenirs : c’est là l’idée brillante de Dontnod

L’interaction, dans ce jeu, ne réside pas vraiment dans nos choix capables de changer le cours des choses. En revanche, il vous faudra vous laisser guider par votre sensibilité et, de fait, vous changerez la perception de la réalité. Le jeu ne vous fourvoie pas sur ce point : il ne demande pas de choisir les souvenirs, mais bien de décider lequel vous semble le plus crédible.

Cette direction artistique demande un investissement émotionnel aux joueurs et aux joueuses. Mais cela tombe bien : avec Tyler et Alyson, on ne peut que s’impliquer. Après un premier épisode certes un peu laborieux, on est pleinement investis dans leur quête, tant on aime ces personnages. La scène d’ouverture de l’épisode 2, en musique, est d’une tendresse qui vous fera définitivement chavirer dans l’histoire.

Tyler et Alyson, les jumeaux que vous ne pourrez pas oublier

La transidentité de Tyler est une part centrale de Tell Me Why. Dontnod aborde le sujet avec sérieux, puisque le scénario a été écrit avec l’aide de l’association Glaad et le personnage est doublé par un homme trans (August Aiden Black), lequel a également été consulté pendant l’écriture. Nombre de stéréotypes et de tropismes sont alors évités, et Tyler n’est pas juste « le personnage trans ». Il est Tyler Ronnan. Sa transidentité fait partie de son histoire et de qui il est, autant qu’il est aussi, de manière toute aussi importante, quelqu’un de merveilleusement protecteur envers sa sœur ; quelqu’un de tantôt touchant tantôt plein d’humour, avec ses qualités et ses failles.

En fait, la démarche qu’a eu le studio est aussi celle vous guidera durant votre expérience de joueur ou de joueuse : être empathique ; comprendre ; écouter. D’ailleurs, vous ne croiserez pas de personnages malveillants envers la transidentité de Tyler. Il y aura bien des personnages réfractaires ou dans l’incompréhension, mais qui seront prêts, justement, à comprendre, apprendre… évoluer.

Tyler et Alyson. // Source : Dontnod / Screen Numerama

Dans Tell Me Why, vous jouerez autant avec Tyler qu’avec Alyson, sa sœur. Tous deux partagent un lien surnaturel : la Voix. Qu’ils soient côte-à-côte ou à l’autre bout de la ville, ils peuvent dialoguer « par l’esprit ».

L’amour fusionnel qu’ils se portent, exprimé par cette Voix et bien plus encore, vous imprégnera jusqu’à ce que vous ayez l’impression d’aimer Tyler comme Alyson l’aime, et vice-versa. Alyson est d’ailleurs, elle aussi, quelqu’un d’exceptionnel. Elle va conquérir votre cœur très rapidement (notamment pour des raisons que l’on ne peut pas vous expliquer sans spoiler quelques ressorts importants du récit).

Un voyage apaisant en Alaska

Malgré la souffrance vécue par les personnages,Tell Me Why est un voyage apaisant. Le récit est rempli de lumière dans tous ses interstices, et la relation des jumeaux dégage une chaleur enveloppante. C’est aussi grâce à l’esthétique, car les paysages de l’Alaska n’y sont pas pour rien, avec des forêts verdoyantes, une végétation colorée, des lacs glacés, des étendues enneigées et ces petites maisons boisées dont on pourrait presque sentir l’odeur du feu de cheminée et du café chaud.

Il est assez certain que Tell Me Why ne pourra pas convaincre tout le monde, car c’est un jeu particulièrement épuré. Vous aurez des choix à faire, des énigmes et des explorations dans l’environnement, mais une grande part du gameplay repose presque plus sur les émotions que sur l’action. Il vous faudra avoir un brin de patience et accepter la contemplation, l’écoute.

Une chose est sûre et certaine : Dontnod réussit à nouveau à nous faire vivre un jeu narratif livrant une histoire qui compte, emmenée par des personnages complexes qui se font une place définitive dans notre mémoire et notre cœur.

En bref

Tell Me Why

Note indicative : 5/5

Tell Me Why est un jeu brillant à la fois grâce à son approche de la transidentité, loin de la plupart des stéréotypes ; à son idée géniale de nous permettre de construire une réalité en influant sur des souvenirs ; et à l’écriture de ses deux personnages. Il est certain que cela ne plaira pas à tout le monde en raison du rythme très contemplatif du jeu, mais celles et ceux qui ont aimé Life is Strange vivront probablement une expérience chavirante.

Dontnod réussit à nouveau à nous faire vivre, à la première personne, une histoire qui compte et à nous marquer avec des personnages complexes.

Top

  • Un gameplay narratif basé sur les souvenirs
  • Tyler et Alyson laissent une empreinte marquante
  • L'esthétique belle et apaisante, au cœur de l'Alaska

Bof

  • Le peu de choix et d'action pourra déplaire
  • De brefs soucis de traduction dans les sous-titres

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo