Apple annonce une nouvelle offre de radio autour d'Apple Music, un petit air de Nostalgie et une chaîne de country.

Sur le marché du streaming audio, Apple Music est arrivé en retard, mais a très vite grossi. En juin 2019, Apple nous annonçait que la barre des 60 millions d’abonnés avait été franchie. Début 2020, le géant Spotify confirmait son avance avec 120 millions d’abonnés payants. Mais comment se démarquer sur un marché où les catalogues sont à peu près les mêmes et où les exclusivités temporaires ont cet effet pervers de mettre en colère les fans et d’inciter au piratage des albums ? Spotify a choisi depuis longtemps les playlists algorithmiques et s’est depuis quelques mois lancé dans le podcast maison.

Apple, de son côté, a tout misé sur le fait main : des playlists créées par des humains, des compilations minutieusement arrangées et surtout, une radio nommée Beats 1, animée 24h/24 et 7 jours sur 7 par des grands noms de la musique et de la presse musicale partout dans le monde. Le 18 août à 18 heures, cette radio entame sa première révolution : elle abandonne la marque de casques Beats pour devenir Apple Music 1. Difficile, en effet, de comprendre où Apple souhaitait en venir avec l’utilisation d’une marque très peu associée à ses produits — même s’il possède dans les faits la gamme de casques.

Apple Music Radio // Source : Apple

Noooooostaaaaaapple Music Hits

Mais le plus intéressant vient peut-être de la diversification des radios : Apple lance en même temps Apple Music Hits et Apple Music Country. Le concept de la première chaîne ne sera absolument pas étranger au public français, fan de Nostalgie et autre Chante France : il s’agit d’une station radio diffusant les tubes des années 80, 90 et 2000. Si les animateurs, principalement anglophones et issues des médias musicaux internationaux ne parlent pas forcément au public français, les invités qui auront concocté des émissions ont des noms plus évocateurs et donnent le ton de la radio : les Backstreet Boys, Alanis Morissette, Snoop Dogg ou Shania Twain ont été mentionnés.

Le créneau est évident : jouer sur la nostalgie musicale fonctionne. Réécouter des morceaux qui ont bercé notre enfance ou notre adolescence a un sens tout particulier. Et Apple Music connaît bien son public : là où nos radios françaises diffusent des émissions spécialisées dans les années 60 ou 70, le géant du web semble viser un public plus jeune, entre 20 et 30 ans. Pour juger de la qualité de la programmation, des émissions et des invités, il faudra se rendre dans l’application Apple Music — 3 mois d’abonnements sont offerts pour se faire une idée du service.

Avec Apple Music Country, Apple n’oublie pas non plus son marché local. La country qui est exportée des États-Unis étant une infime proportion de la country produite pour les Américains, on comprend les désirs d’Apple à séduire les auditrices et auditeurs de ce genre plébiscité qui inonde les ondes outre-Atlantique. Comme la chaîne Hits, cette nouvelle radio sera disponible directement dans l’application. En langue française, seule une émission est produite par Apple : Le Code, présentée par Mehdi Maïzi, autour du rap francophone. Elle n’est pas diffusée dans les flux en direct, destinés à une audience internationale.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo